Le Blog d'Arnaud Clément

Bienvenue sur ce Blog, un espace de dialogue sur Châteauroux et sur tous les sujets d'actualité.

Conflits d'intérêts à la Mairie de Châteauroux avec Gil Avérous (1)

Publié par Arnaud Clément sur 10 Mai 2016, 17:18pm

Catégories : #Châteauroux36

Conflits d'intérêts à la Mairie de Châteauroux avec Gil Avérous (1)

   Ne pas mélanger l'intérêt général et son intérêt personnel ou partisan : voilà bien une règle de base qui devrait s'appliquer à tous les élus. Les Français savaient que certains politiques de droite comme de gauche n'hésitaient pas à sombrer dans le conflit d'intérêts.

   Malheureusement, deux personnes ont porté à ma connaissance les pratiques du maire actuel de Châteauroux Gil Avérous qui, lui aussi, n'hésite pas à franchir ce triste pas. Ainsi, le vendredi 22 avril Gil Avérous, référent de Nicolas Sarkozy pour la primaire des Républicains a fait parvenir un e-mail à de nombreux adhérents de ce parti sollicitant ces personnes "pour remplir le bulletin de parrainage joint à cet e-mail, y ajouter une copie de votre pièce d'identité, puis de m'envoyer le tout par voie postale ou de le déposer sous pli, à mon attention, à la mairie de Châteauroux afin que je puisse tout centraliser." Et d'ajouter plus loin : "Pour celles et ceux qui n'ont pas d'imprimante, n'hésitez pas à me le dire par e-mail et je vous ferais parvenir le bulletin par courrier."

   Aujourd'hui, d'après un journaliste, Gil Avérous aurait évoqué l'envoi d'un message rectificatif, suite à ce premier e-mail, ce qui fait tristement sourire plusieurs adhérents des Républicains qui n'ont évidemment jamais reçu la moindre rectification suite à cet e-mail le 22 avril dernier. 

   Comment peut-on mettre une collectivité au service d'un clan d'un parti politique, alors qu'il existe une permanence de ce parti à quelques centaines de mètres de la mairie ???
   Des employés municipaux de Châteauroux, payés par tous les contribuables doivent-ils travailler pour le futur candidat de Gil Avérous à la primaire des Républicains ???


   Ces pratiques sont graves car les agents de la Ville de Châteauroux n'ont pas à devenir les facteurs des adeptes du président des Républicains et la Mairie de Châteauroux n'est pas et ne sera jamais la boîte aux lettres des partisans de Nicolas Sarkozy ou de son représentant Gil Avérous.


   Ces faits ont scandalisé plusieurs Castelroussins et adhérents de l'ex-UMP Les Républicains, ce qui prouve bien le malaise qui existe actuellement vis-à-vis des pratiques du maire de Châteauroux, Gil Avérous. Les Castelroussins sont aujourd'hui en droit de se demander si le référent de Nicolas Sarkozy dans l'Indre Gil Avérous, se limite à utiliser les moyens municipaux pour "centraliser" les "bulletins de parrainage" en faveur de Nicolas Sarkozy ou si l'argent public est également utilisé à d'autres fins pour servir les intérêts personnels de Gil Avérous et de Nicolas Sarkozy ?

   Pour ma part, je ne souhaite pas voir notre collectivité castelroussine se balkanyser sous l'influence de Gil Avérous qui :
   1. s'assoit sur l'éthique propre à sa fonction de maire.
   2. privilégie son intérêt personnel et celui de son clan à l'intérêt général des Castelroussins.

Article de L'Écho - La Marseillaise du 3 mai 2016.

Article de L'Écho - La Marseillaise du 3 mai 2016.

   Lors de l'élection municipale de Châteauroux, en 2014, loin de toute haine, j'ai fait campagne sur des propositions concrètes et des principes de bon sens particulièrement dans le domaine éthique, que tous les élus devraient s'appliquer. Celui-là est malheureusement d'une grande actualité, compte-tenu des pratiques du maire, Gil Avérous :

Conflits d'intérêts à la Mairie de Châteauroux avec Gil Avérous (1)
Commenter cet article

chevalier 11/05/2016 17:05

ce que vous dites n'est pas nouveau, déja du temps de mr mayet,cela se faisait couramment,aussi bien a la mairie,qu'a la cac a l'époque!!!!!!!

Arnaud Clément 18/05/2016 00:03

Si cela a été le cas, je n'y ai jamais été confronté. Probablement parce que je n'étais plus membre de l'UMP. Mais aujourd'hui, ne sommes-nous pas en droit d'attendre de responsables politiques plus jeunes qu'ils ne renouvellent pas ces pratiques condamnables ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents