Le Blog d'Arnaud Clément

Bienvenue sur ce Blog, un espace de dialogue sur Châteauroux et sur tous les sujets d'actualité.

10 mai 1981 : Des espoirs déçus

Publié par Arnaud Clément sur 9 Mai 2011, 22:01pm

Catégories : #Actualité

Mitterrand François 02 - 10 mai 1981   Le 10 mai 1981, j'avais 4 ans et évidemment, je n'ai pas un souvenir particulierde cette journée importante de l'Histoire de France. Journée importante, car pour la première fois dans l'histoire de la Vème République, un candidat de gauche remportait l'élection présidentielle. 

   Le 10 mai 1981, un véritable personnage de roman devenait Président de la République : François Mitterrand. Elu sur un programme comportant de nombreuses promesses, dont la plupart ne seront pas tenues, on doit tout de même à François Mitterrand l'abolition de la peine de mort, une politique audacieuse en faveur de la culture, avec également les grands travaux menés durant ses septennats, mais aussi une bonne tenue du Chef de l'Etat, qui dans toutes les circontances, savait représenter la France. 

   A la suite des chocs pétroliers des années 1970, l'élection de François Mitterrand a suscité une immense attente pour une majorité de Français. Malheureusement, le 10 mai 1981 reste, comme je le crois, le restera aussi le 6 mai 2007, une date synonyme d'espoirs déçus. Espoir déçu avec un nombre de chômeurs qui est plus que multiplié par deux pour atteindre plus de 3 millions en 1993. Espoir déçu, avec un déficit budgétaire qui s'accroît et une dette publique qui est multipliée par six durant ses mandats. Espoir déçu enfin, avec les zones d'ombre de ce Président, la montée du FN et les trop nombreuses affaires qui entouraient le personnage.

   Pour toutes ces raisons, je considère que cette date du 10 mai 1981, qui est aujourd'hui largement commémorée à gauche oubliant quelque peu le "droit d'inventaire" de Lionel Jospin, marque en fait le début de l'affaiblissement de la France. Et depuis que ce soit avec Jacques Chirac et surtout avec Nicolas Sarkozy, je n'ai pas observé de nouvel élan pour la France.

   Qui sera enfin capable de proposer une véritable politique de redressement de la France ? Qui sera capable de porter une véritable espérance pour la France et les Français ? Et surtout, si ce n'est pas trop tard, qui sera capable, cette fois, de ne pas décevoir des Français qui attendent depuis 30 ans ?

Commenter cet article

François HUMMEL 21/05/2011 18:38



Nous avons certes un devoir de rédemption, mais dans le cas présent, c'est vraiment à contrecoeur !


 


Lis aussi "La comédie du pouvoir" de Françoise Giroud. Là, c'est sur l'infantilisation des Français, par Giscard et de ses comparses, qu'elle écrit. Edifiant !


 


De toute façon, ainsi que je l'ai souvent dit à un de nos Compagnons D.L.R. de dix ans moins jeune que toi, et à l'esprit aussi ouvert que le tien, tu n'aurais pas non plus supporté ces périodes,
j'en suis absolument convaincu !


 


Quant au P.S. dont je croyais aux idées sociales, j'ai vite déchanté lorsque j'ai pris un poste puis un autre qui répondaient à ce parti !


 


Personnellement, au moment des européennes le seul parti qui m'ait intéressé fut celui de N.Dupont-Aignan.Qu'il se revendique du gaullisme était aussi une bonne chose au niveau des grandes 
valeurs morales, mais si je l'ai rejoint, c'est qu'il ne pourra pas remettre en France, certains méfaits du gaullisme exposés plus haut !


 


Bien amicalement à toi et bon dimanche.


 


F.H.



Arnaud Clément 21/05/2011 22:47



Merci François.
Très bon dimanche également.



François HUMMEL 18/05/2011 19:09



Je suis satisfait que tu m'approuves pour la décentralisation, car auparavent, c'était le Préfet qui était l'exécutif du département et qui faisait la pluie et le beau temps !


Les impôts des communes étaient fixés par l'Etat et je passe sur l'horreur de tout le reste, parce qu'en ce moment, je suis au Maroc et que j'ai envie de retouver le soleil rapidement !


Personnellement, en 68, j'étais dans un cabinet de Préfet de Région  et n'étais certainement pas gaulliste et peut-être ne l'aurais-tu pas été non plus  !!!


 


Tu n'as pas connu le S.A.C et ses méfaits  et toutes les choses abominables qui se produisaient, loin de la démocratie !


 


Si tu lis E.Balladur dans ses mémoires de Premier ministre de la cohabitation il écrit que Mitterrand a convenu que De Gaulle a été certes un grand homme d'Etat qui a su mettre fin à la guerre
d'Algérie, donner des institutions solides à la France, ce que lui aussi approuve, mais il écrit aussi, qu'il y avait un manque certain de démocratie.


Bien entendu, l'homme du 18 juin est prodigieux et il est bon dans les circonstances où nous sommes de l'avoir pour modèle et pour repère, surtout dans la mesure où l'on ne risque pas
de revivre le gaullisme tel que je l'ai connu dans les années 60 ! 


 


De plus, lorsque j'aie pu lire que tu mettais en exergue le livre M.F. Garraud, je vois aussi que tu ne sais pas à quel point avec son accolyte Pierre Juillet, elle a freiné l'évolution de
la France et tout fait pour faire partir Chaban et sa nouvelle société !


 


Certes, il est bon qu'ils remettent un peu d'éthique dans notre société de plus en plus perdue, mais ils ne sont certainement des modèles de vertu démocratique.


 


Je risque peut-être de te surprendre et de te déplaire, mais mais j'ai trop eu ces gens-là en horreur pour maintenant laisser porter aux nues ces gens qui se croyaient proporiétaires de la France
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


 


Ne sais-tu pas non plus que peyrefitte ministre de l'information venait dire aux journalistes de la TV, ce qu'ils devaient dire au 20 heures  ?


 


J'arrête ici, car le clavier m'en chauffe et la tension me monte aux souvenirs de cette époque qu'il est préférable en homme libre que tu es, que tu n'aies pas connu !


 


Bonne soirée à toi et toujours bien amicalement !


 


F.H.


 


 


 


 



Arnaud Clément 19/05/2011 12:26



Personne n'est parfait François.
Pour Marie-France Garaud, ce n'est pas parce qu'elle  aurait commis des erreurs politiques il y a 50 ans, que son livre d'aujourd'hui est mauvais et qu'il ne faut pas en souligner tout le
bon sens.
Bonne journée.



François HUMMEL 18/05/2011 00:09



Au risque de déplaire, j'aimerais rappeler la décentralisation qui à mon avis a été un grand bien pour notre pays et qui lui a donné un nouvel élan démocratique.


Les radios libres, c'est aussi la gauche, malheureusement il y a eu les turpitudes que tu soulignes.


 


Toutefois, beaucoup d'élus, même UMP, ne font pas leur, la centralisation voulue par le futur papa à la tête, hélas, de l'Etat !


 


Bien amicalement à toi.


 


F.H.



Arnaud Clément 18/05/2011 11:47



Tu as raison, François, de rappeler ces éléments importants.



Fred 12/05/2011 12:55



Qui  Nicolas Dupond Aignan 
Non pardon je déconnes ...



Arnaud Clément 13/05/2011 09:45



Rédigée au hasard, la réponse est séduisante...



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents