Le Blog d'Arnaud Clément

Bienvenue sur ce Blog, un espace de dialogue sur Châteauroux et sur tous les sujets d'actualité.

Ségolène Royal : la grande arnaque auprès des Français

Publié par Arnaud Clément sur 23 Juin 2007, 18:37pm

Catégories : #Politique

sa-gola-ne-royal-09.jpg   Stupéfiantes ! Je veux parler des récentes déclarations de Ségolène Royal. Il est vrai qu'on pourrait se dire qu'on est habitué après les différentes maladresses de la candidate socialiste lors de la campagne de l'élection présidentielle. Et bien je dois avouer que cet esprit étrange et déconcertant m'étonne toujours.

   Non satisfaite d'avoir troublée la soirée électorale du second tour des élections législatives en mettant dans un embarras certain nombre de personnalités du parti socialiste par cette information politico-privée annonçant qu'elle et François Hollande étaient séparés, Ségolène Royal a poursuivi cette semaine par d'incroyables déclarations. 

   L'annonce de la séparation du couple Royal-Hollande met fin à une situation scandaleuse : celle d'une candidate à l'élection présidentielle qui a caché durant toute la campagne électorale cette rupture. Comme je l'ai déjà dit dans un article en janvier dernier, ce qui était donc qu'une rumeur se traduit plusieurs mois après et évidemment après l'élection présidentielle par une vérité qui démontre un manque formidable de sincérité de la part de Ségolène Royal, mais aussi de son ex-compagnon François Hollande. La tromperie a même été à son paroxysme lorsqu'au début de la campagne, un possible mariage a été évoqué. Voilà une grande malhonnêteté orchestrée afin de contribuer à remporter l'élection présidentielle.

   Mais la grande arnaque de Madame Royal ne s'arrête pas là. Cette malhonnêteté n'a pas eu lieu uniquement aux frontières entre le politique et le privé. Elle s'est exercée aussi jusqu'au coeur du projet de la candidate. Alors que durant la campagne électorale, Ségolène Royal a souhaité être libre et s'affranchir d'une partie du projet socialiste défini l'année précédente, elle n'hésite pas aujourd'hui à expliquer que certaines mesures du programme qu'elle a eu l'audace de présenter aux Français étaient tout simplement des inepties dans lesquelles elle ne croyait pas : dans l'émission "Questions d'Info" sur La Chaîne Parlementaire, elle déclare : “Le Smic à 1.500 euros brut dans cinq ans ou la généralisation des 35 heures sont deux idées qui étaient dans le projet des socialistes, que j’ai dû reprendre dans le pacte présidentiel, et qui n’ont pas été du tout crédibles“, ajoutant dans le journal Le Monde que le SMIC à 1500 euros était “une idiotie irréalisable” !

   Comme le signale Jean-Luc Mélenchon, "Si réellement, elle pensait que ce n’était pas crédible, on se demande alors pourquoi elle l’a défendu”. Tout simplement pour être élue à la Présidence de la République. Tous les moyens étaient bons, même le mensonge et la tromperie en promettant tout et n'importe quoi aux Français. 

   Aujourd'hui, Ségolène Royal, après avoir reconnue avoir trompé les électeurs, annonce avec un aplomb étonnant qu'elle sera une "probable" candidate à l'élection présidentielle en 2012 ! Mais elle compte sur le soutien de qui ? Des militants socialistes qui se sont battus pour défendre ses idées et à qui aujourd'hui elle explique que ces mêmes idées, elle n'y croyait pas elle-même ? Des Français qui ont voté pour elle et qui découvrent aujourd'hui que sur de nombreuses réalités, ils ont été trompés par celle en qui ils avaient placé leur confiance ? 

   Comme je l'avais signalé ici, dès sa désignation comme candidate du parti socialiste en novembre dernier, le réveil après ces élections est "très dur rue de Solférino". Je pense vraiment que l'avenir du parti socialiste ne peut pas et ne peut plus passer par Madame Royal. Mais ce sera aux militants socialistes, dans un futur peut-être pas si éloigné de le dire.

Commenter cet article

Arno Mothra 14/07/2007 19:35

Je crois que vous ne comprenez pas grand chose.Pour la phrase que vous venez de me citer, je parlais d'incompréhension dans le sens du mal être de la chose. Après, non je ne comprends pas comment on peut voter Sarkozy effectivement (en terme de programme), mais après nous ne sommes pas deux personnes à voter.On peut "accépter" le choix politique de certaines sans nécessairement comprendre ce qui les a poussés à les diriger sur cette voie.Il n'y a donc aucune contradiction dans mon discours.Ce qui est "pathétique" comme vous dites, c'est que vous préférez affirmer que la gauche devrait se remettre en question (ce qui n'est pas faux), alors que vous-même ne prenez pas compte des 47% restants.

Arnaud Clément 15/07/2007 01:42

Et bien si vous croyez que je "ne comprends pas grand chose", je ne vois pas l'intérêt de vous répondre et je ne vois pas pourquoi vous cherchez à dialoguer avec quelqu'un qui n'a pas votre niveau ! Je ne puis que vous retourner, modestement, les termes de "prétention" et de "déification de soi".Chaque mot a un sens et "comprendre" et "incompréhension" en ont un. Je laisse donc aux lecteurs de ce blog le soin de juger librement de l'incohérence de votre discours !

Arno Mothra 12/07/2007 14:31

Absolument pas Monsieur.Déjà je n'utilise pas de page web pour développer mes idées politiques, et vous admettrez sûrement qu'un musicien ou qu'importe autre artiste ne s'exprime pas à ce sujet sur leur site ou blog.Je n'affiche pas de valeurs, seulement la personne politique que j'ai soutenue (et que je soutiens encore). Malgré des contradictions et des idées que je n'approuverai jamais, mais que je me garderai d'en faire le racolage sur ma page web (quel en est l'intérêt en plus?).Comment affirmez-vous que je ne comprends pas la majorité des votants français? La moitié de mon entourage a voté Sarkozy, je ne suis pas né dans une famille de gauche. Donc ne dites pas n'importe quoi.Pour Royal, bien sûr qu'elle a des responsabilités. Mais je pense en revanche que les éléphants du PS devraient se remettre en cause avant elle, éléphants qui ont descendu en flèche leur candidate de parti avant même la course aux présidentielles; d'ailleurs, et je ne parle pas pour ma génération mais pour celle de mes parents par exemple (approximativement 40/50 ans), ces gens-là gardent une image très distincte du parti socialiste: celle de Jack Lang et de ses potes. Personne ne parle véritablement des idées de Ségolène Royal.Pour Hitler, je suis navré Monsieur il est effectivement très nul de citer quoique ce soit sans apporter de preuve. Vous aurez donc raison sur ce point car je n'ai plus de preuve tangible sur cet ordinateur. Et Sarkozy n'a effectivement jamais fait l'apologie du 3e reich, en revanche il a quand même fait un maximum de choses pour que les électeurs du FN votent pour lui (soudaine attirance pour Jeanne d'Arc, la paraphrase "la france tu l'aimes ou tu la quittes" etc).Pour Royal encore une fois, je n'ai pas nié le fait qu'elle ait lamentablement vanté la rapidité de la justice en Chine.

Arnaud Clément 13/07/2007 00:24

http://www.arnaudclement.org/article-11164503-6.htmlJe vous invite à vous relire : commentaire n°16, je cite "Plus je vous lis plus l'incompréhension pour les 53% s'accroit en moi." Je n'ai rien inventé. Ce sont vos propres mots.24 heures plus tard, vous vous estomaquez en disant : "Comment affirmez-vous que je ne comprends pas la majorité des votants français ?" et en expliquant qu'une partie de votre entourage a voté pour Nicolas Sarkozy et fait donc partie des 53% ! Et cerise sur le gâteau, vous m'accusez de dire "n'importe quoi". Je suis désolé de vous le dire, mais vous vous enfermez dans vos contradictions et votre discours finit par être véritablement n'importe quoi ! Que voulez-vous que je vous réponde d'autre. Cela devient pathétique d'en arriver là !

Arno Mothra 12/07/2007 13:43

Donc dans ce raisonnement, Monsieur, vous adaptez carrément avoir raison et "votre étroitesse d'esprit qui ne vous permet pas de voir les choses non pas comme vous voudriez qu'elles soient, mais comme elles sont réellement."Sachez aussi que je n'ai jamais comparé Sarkozy à Hitler. C'aurait été grotesque et vulgaire. J'ai dit, et à juste titre, que Sarkozy avait paraphrasé Hitler, ce qui est totalement différent; et cela uniquement pour répondre à votre obsession maladive (je ne parle pas de vous en particulier) de trouver des pseudo bourdes orales de Royal (qui ne manquent certes pas mais doit-on y trouver un quelconque intérêt?).Sinon vos attaques (faciles) sont quelques peu déplacées: en effet, je ne pense pas que des gens de mon âge, c'est à dire 22 ans, constituent la majeure partie des votants de gauche. De plus, je n'ai jamais remis en cause la contradiction justement, et, au passage, je n'estime pas avoir raison sur tous les sujets en répondant à deux de vos posts (à moins que vous ne considériez vos sujets comme des parchemins de rhétorique hautement estimables).Quant aux défaites de la gauche, ni vous ni moi n'en sommes les responsables, d'ailleurs cette remarque est quelque peu bas de gamme Monsieur. Vous admettrez facilement (enfin j'espère) que des personnes de mon âge n'influencent pas les programmes de quelconque parti politique (dire que la gauche devrait se remettre en cause suite à mes posts... c'est un peu facile, et à côté de la plaque).

Arnaud Clément 12/07/2007 14:12

Tout d'abord, merci de me paraphraser.Ensuite, oui vous avez dit que "Sarkozy avait paraphrasé Hitler" et c'est bien ce qui me scandalise et que je trouve particulièrement honteux ! Vous vous gardez d'ailleurs bien de citer le moindre exemple vérifiable ! Pour ma part, je n'ai jamais entendu le Président de la République faire l'apologie de la justice du IIIème Reich alors que j'ai entendu Madame Royal vanter les mérites de la justice chinoise !!!Je lis aussi avec intérêt que vous reconnaissez ne "pas avoir raison sur tous les sujets" : cela nous fait donc un point commun et ne peut que nous permettre d'avancer car j'estime nullement, moi aussi, avoir toujours raison. Je ne fais qu'exprimer modestement mon avis personnel. Certains le partagent. D'autres pas. Ensuite vient l'intérêt du débat.Dire que la gauche devrait se remettre en cause suite à vos commentaires n'est pas "à côté de la plaque" ! La gauche subit une nouvelle défaite et quand je lis votre blog et vos commentaires, vous n'analysez pas ce résultat. Vous ne comprenez pas la majorité des Français qui se sont exprimés en faveur de Nicolas Sarkozy et vous poursuivez dans la même direction sans rien changer en souhaitant en 2012 dire "Madame la Présidente" , comme si Ségolène Royal n'avait aucune responsabilité dans les défaites de l'élection présidentielle et des élections législatives, et qu'elle pouvait persister sur le même chemin. Je trouve cette attitude, pour reprendre votre expression, véritablement à côté de la plaque !

Arno Mothra 12/07/2007 00:06

Oh c'est que Monsieur s'énerverait presque.Quelle rhétorique!Belle leçon de morale et d'échange, vous qui pronez le dialogue, on pourra admirer votre entrain constructif pour le débat.Bravo.Ceci étant, j'attends avec impatience le smic à 1500€ promis par sarkozy.Ensuite, vos tergiversations (encore!) pour masquer vos commentaires: c'est d'un grotesque monsieur! Je ne diabolise pas plus sarkozy que vous Madame Ségolène Royal, si? Bizarre. Ceci dit, vous n'avalez pas le fait que des gens pensent le contraire de vous.Surtout que cela consiste 47% de ce pays.Belle leçon d'humanité.Si vous n'êtes pas apte à répondre au dialogue, ne parlez pas et ne faites pas de blog; sauf évidemment, et comme vos chers amis martys de l'UMP diabolisés par nous pauvres socialos, pour faire brosser dans le sens du poil.Si mes commentaires ne sont pas objectifs et plutot futiles, les vôtres vont de même car dans ce cas aucun échange n'a d'utilité.

Arnaud Clément 12/07/2007 01:53

M'énerver, Moi ? Vous me connaissez bien mal cher Monsieur !Bien entendu, je prône le dialogue, mais pour qu'il soit constructif, faudrait-il qu'il commence par être courtois ! Or vos propos dans votre premier commentaire sont loin de l'être. Ce n'est pas grave, peut-être cela vous viendra-t-il plus tard...Ce qui est "grotesque", Monsieur, c'est votre étroitesse d'esprit qui ne vous permet pas de voir les choses non pas comme vous voudriez qu'elles soient, mais comme elles sont réellement. Madame Royal n'est pas diabolisée dans mon article ! Je ne la compare pas à Mao alors que vous n'hésitez pas à citer Hitler vis-à-vis de Nicolas Sarkozy. Vous devriez avoir honte de vous Monsieur !Tant qu'au fait de ne pas "avaler que des gens pensent le contraire de [moi]", j'espère que vous plaisantez ! Je suis membre d'un parti dont le Président, devenu Président de la République ne cesse de mener une politique d'ouverture avec notamment 6 socialistes dans le gouvernement de François Fillon. Politique que je soutiens, car j'estime que les talents ne sont pas tous de droite ou tous de gauche. On peut se demander pourquoi la gauche ne l'a pas fait quand elle était au pouvoir ? Et bien, probablement à cause de gens comme vous, qui ne supporte pas la contradiction et qui estime avoir raison sur tous les sujets. Vous venez de perdre les élections présidentielles pour la troisième fois consécutive : vous remettriez vous en cause ? Non, on continue et on recommencera dans cinq ans !Alors en effet, belle leçon d'humanité !

Arno Mothra 11/07/2007 12:42

Vous n'avez donc aucune valeur des mots et votre parti est bien vacciné contre la honte (et la mémoire d'ailleurs) cher Monsieur.Il est évident sur le fait que les discours de Madame Royal peuvent dériver sur la maladresse; au moins vous admettrez qu'ils ne dérivent ni sur les fausses promesses (votre Nicolas Sarkozy n'a, me semble-t-il, jamais précisé qu'en France il serait impossible de passer à un smic à 1500€ avant 2010), ni sur les amalgammes dictatoriaux, ni sur la victimisation de soi.De plus, niveau mensonge,il me semble aussi que votre cher Président n'est pas en reste : privatisation EDF, ses relations douteuses avec sa pseudo épouse Cécilia, son enfance dans la "pauvreté", sa misérable censure française concernant ses pétages de crâne au G8.Arrêtez de gueuler sur ce qui vous arrange. Votre fourberie récursive est d'un pompeux...Surtout que Ségolène Royal n'a pas dit plus de bourdes que sarkozy pendant les éléctions, il est juste question d'un populisme et d'une popularisation de la chose: il est vrai que TF1 n'a pas venté les mérites de sarkozy devant ses paraphrases d'Hitler, de Le Pen, et j'en passe.Facile de se souvenir de ce que l'on veut.Quoiqu'il est d'une denrée sans goût que la droite nous fait sucer depuis presque 20 ans. Quelle ironie, de ceux qui appellent au changement en votant pour la même chose (mais en pire).

Arnaud Clément 11/07/2007 23:09

Incroyable ! Dans l'article auquel vous faites allusion, la question centrale n'est pas Nicolas Sarkozy, mais Ségolène Royal, vous savez, la candidate qui a l'art de faire passer les cuisantes défaites pour des victoires !Je ne puis que vous invitez à me relire, car manifestement, une lecture en travers ne vous permet pas de cerner mes propos. La candidate du parti socialiste a trompé tous ses électeurs, dans la mesure où elle explique après l'élection que ce qu'elle avait promis, elle ne l'aurait jamais mis en oeuvre ! (SMIC à 1500 euros brut, généralisation des 35 heures...).Ensuite, vous parlez de "[mon] cher Président "! Dois-je vous rappeler que c'est également le votre, que cela vous plaise ou non ? Les exemples que vous avancez sont en l'occurence véritablement "misérables" et ne méritent même pas une réponse de ma part. Quant au fait de continuer à essayer de caricaturer le Président de la République en le diabolisant une nouvelle fois, les électeurs vous ont déjà répondu à quatre reprises ces trois derniers mois en plaçant en tête Nicolas Sarkozy et l'UMP.La défaite de Madame Royal, même deux mois après semble vous être bien difficile à avaler ! Il faudra pourtant vous y faire : Vous avez cinq ans maintenant pour la digérer !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents