Le Blog d'Arnaud Clément

Bienvenue sur ce Blog, un espace de dialogue sur Châteauroux et sur tous les sujets d'actualité.

Démission !

Publié par Arnaud Clément sur 13 Août 2007, 22:06pm

Catégories : #Politique

Sapin-2.JPG   J'ai appris hier, comme tous les habitants de la première circonscription de l'Indre, la démission de Michel Sapin, député de cette même circonscription, de la présidence de la Région Centre, présidence qu'il assurait depuis 3 ans.

   Je suis scandalisé par cette annonce. Une fois de plus, à l'image de Ségolène Royal ici, les récentes élections nous donnent l'occasion de constater combien les engagements électoraux, les promesses et les annonces des candidats, une fois élus se transforment en renoncements, en mensonges et en tromperies des électeurs.


   Personne ne s'attendait à une telle annonce (orchestrée évidemment en plein mois d'août !) Même chez les journalistes, presque tous pensaient, suite à ces multiples déclarations durant la campagne électorale, que Michel Sapin conserverait la Présidence de la Région Centre et son mandat de Député de l'Indre. Il n'en est donc rien.

   Un membre de son cabinet n'hésite d'ailleurs pas à rappeler que : "Pendant la campagne des régionales de 2004, nous jurions la main sur le coeur que Michel Sapin assurerait ses fonctions jusqu'au bout"... "Il est à craindre que cette promesse soit difficilement recevable la prochaine fois". Duper les électeurs devient donc une habitude chez Michel Sapin. Ceux du département de l'Indre n'oublieront sans doute pas cette trahison !

   Mais pour l'heure, ce n'est pas de régionale dont il est question, mais de législative. Voilà ce que publiait sur son
blog, Michel Sapin, le 14 mai dernier et ce qu'il confirmait dans la Nouvelle République du 2 juin 2007 et sur France 3  au soir du premier tour de l'élection législative le 10 juin 2007 : "Président de la Région Centre, je serai en mesure de défendre avec le poids politique nécessaire les intérêts de l’Indre à l’Assemblée Nationale, pour que Châteauroux et notre département puissent surmonter leurs difficultés économiques et défendre leur territoire."

   Son attitude est totalement inacceptable ! Michel Sapin a abusé les électeurs en leur promettant d'agir pour l'Indre, s'il était élu député, grâce au pouvoir qu'il détenait à la Présidence de la Région Centre. Le candidat Sapin a basé toute sa campagne sur ce fameux "poids politique" qui était le sien du fait de son statut de Président de Région ! Jean-Yves Hugon, le député sortant de la première circonscription parlait hier de "malhonnêteté". Il a entièrement raison. Sans oublier, en pleine campagne, l'annonce fort opportune de la création d'emplois sur le site aéroportuaire, alors qu'en tant que Président de Région, il venait après de nombreux retards, de prendre en main la destinée de l'aéroport de Châteauroux-Déols...

   Quand on sait que seulement 374 voix ont séparé Michel Sapin de Jean-Yves Hugon au second tour de l'élection législative le 17 juin dernier, nul doute que l'engagement de Michel Sapin de rester Président de Région en devenant député a joué en sa faveur, malgré le fait que nombre d'entre nous (par exemple ici) n'aient eu de cesse durant la campagne d'insister sur le fait que le mandat de député semblait peu compatible avec l'emploi du temps d'un homme à la tête d'un exécutif régional.

   Michel Sapin, pour se faire élire, a donc délibérement menti aux habitants de la première circonscription de l'Indre et à peine deux mois après le scrutin, dévoile son véritable visage aux électeurs. La confiance que les citoyens avaient placé dans leur nouveau député est rompue.

   Ces mensonges, mais aussi la proximité du scrutin, le faible écart entre les deux candidats au soir du second tour et l'importance des enjeux pour notre circonscription et notre département m'amènent à lui demander aujourd'hui de démissionner de ses fonctions de Député de l'Indre. S'il veut être un "député utile", qu'il commence donc par retrouver la confiance des citoyens qu'il représente à l'Assemblée Nationale !

Commenter cet article

tian 18/08/2007 20:40

Mon cher Arnaud ... Sapin n'est quand même le seul homme politique à faire le coup ... Te souviens-tu d'un dénommé ... Alain J. ???Bonne soirée ...Mais sur le fonf et la forme je suis d'accord avec toi, mais pour tous les hommes et toutes les femmes politiques de ce pays.Il serait temps que le cumul des mandats soit INTERDIT PAR LA LOI ...MAIS JE N'AI PAS L'IMPRESSION QUE CE SOIT AU PROGRAMME D'UN CERTAIN N.S.AMITIÉS

Arnaud Clément 22/08/2007 01:41

Oui, tu as raison, je sais bien que ce n'est ni le premier, ni le dernier à tromper les électeurs. Mais dans ce cas précis, cela concerne la circonscription dans laquelle j'habite. Je suis donc l'un des premiers concernés...Enfin, concernant le cumul des mandats, je serais assez favorable à 2 mandats : un mandat local et un mandat national (député-maire par exemple). Je pense que c'est un bon moyen pour un élu de "l'obliger" à rester en contact avec le terrain et ceux qui y vivent !

Olivier 14/08/2007 20:11

le propos de jean-Jacques est vif, certes, mais non dénué de bon sens

Annie 14/08/2007 16:46

Réaction de Jean-Jacques Filleul ancien député socialiste, maire de Montlouis sur Loire sur son blog qui va dans la même direction : Le festival Sarkosy bat son plein cent jours après sa victoire. Cet homme - vibrion est devenu naturellement un Président de la République de même nature. Pourquoi changer !Je reviendrais sur cet épisode inouï de notre histoire, car Sarkosy s’il est bien le Président de la République, n’en est pas moins ce personnage issu du chiraquisme, du balladurisme, du libéralisme, de Neuilly… un qui se considére immigré deuxième génération, un qui n’est pas passé par l’ENA, un qui a analysé mieux que personne notre pays et ceux qui y vivent. Un homme qui se vit par lui-même. N’oublions pas ce détail, il pèse déjà et comptera de plus en plus.Le festival Sarkosy bat donc son plein… et je suis en vacances. J’ai oublié mon blog pendant tout ce temps, pourquoi y revenir ce soir ?Michel Sapin démissionne de la Présidence du Conseil régional.La lecture en fin de matinée de la Nouvelle République m’a fait pousser une exclamation de désapprobation vive en constatant ce qui ne pouvait qu’arriver : la démission de Michel Sapin de la Présidence du Conseil régional : motif > le cumul des mandats.Ouf !! quelle surprise, si vous avez la curiosité et le courage de vous reporter au 16 mai 2006 dans ce blog, vous verrez combien cette situation était prévisible.Je suis élu, militant, j’ai une haute idée du suffrage universel. Comment peut-on abandonner une région, ces projets, ses engagements ? Je n’accepte pas par avance, ce que nous entendrons à travers la langue de bois coutumière, " les projets, la Région c’est une équipe, ceux qui restent sont en mesure de poursuivre…et avec talent ! ".......Personnellement, je n’en doute pas et temps mieux, mais que dire de celui qui a mené la liste, quittant la place à mi – mandat ?Pour ne pas avoir à trancher ce « terrible dilemme du non - cumul», il suffisait, tout simplement, de laisser la candidate choisie par le PS tenter sa chance à Chateauroux lors des législatives. Le rôle du Président de région ne peut pas consister à être un laisser - passer pour exister politiquement et partir ailleurs. Cette attitude est d’autant plus affligeante qu'en plus nous sommes face à une récidive, puisque Michel Sapin avait déjà quitté la présidence de la Région, pour devenir Ministre de la Fonction publique dans le gouvernement Jospin. Dans une période telle que celle que nous vivons actuellement : redonner un sens à la politique, de l'éthique, le goût aussi pour la chose publique, l'investissement citoyen pour d'autres pratiques, je constate que cette décision est un contre - sens, elle n'est pas digne. Je regrette d'écrire ces mots, mais tactique n'est pas toujours politique. Comme élus, maire, ancien conseiller régionale et citoyen averti, j'ai toujours considéré M.Sapin comme l'un des nôtres le plus en situation, par son expérience, ses qualités personnelles, à faire bouger cette Région. Les politiques menées depuis l'élection vont d'ailleurs dans ce sens, la Région joue un rôle majeur, exemplaire. Alors ma déception est à la mesure de tout cela, tromper les militants et les électeurs deux fois, oui c’est consternant et je m’insurge contre ces pratiques politiciennes qui laissent peu de place à la morale. J’ajoute le piquant de l’histoire. Ségolène Royale dont Michel Sapin serait un fidèle a opté d’emblée pour le Conseil régional dont elle est la présidente, délaissant la députation, comme quoi il ne suffit pas de se référer à celle qui a su mobiliser la gauche pour être paré des mêmes vertus. http://jeanjacquesfilleul.blogspot.com/2007/08/michel-sapin-laisse-la-rgion-centre.html

Arnaud Clément 14/08/2007 19:23

Il faudrait tout d'abord signaler à M. Filleul que le Président de la République s'écrit avec SarkoZy et non SarkoSy...Pour le reste, et même si je ne partage pas les propos de M. Filleul concernant notamment le bilan de la politique régionale, je suis heureux de constater qu'il y a encore des élus socialistes qui ont une "haute idée du suffrage universel" et qui refuse que l'on trompe les citoyens de cette manière ! 

OP36 14/08/2007 14:04

La gazette locale est très discrète à ce sujet. Pour le moment, si j'ai bien compris, il garde un pied à Orléans, un à Argenton et un dans la première circonscription, ce qui laisse le champ libre à plusieurs hypothèses...

OP36 14/08/2007 09:07

Comme disait Joe DASSIN :" La Mairie, la Mairie, je veux la voir et ... caetera"

Arnaud Clément 14/08/2007 13:28

La Mairie, oui... mais laquelle ? Celle d'Argenton ? Ou au prix d'un nouveau renoncement, celle de Châteauroux ? 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents