Le Blog d'Arnaud Clément

Bienvenue sur ce Blog, un espace de dialogue sur Châteauroux et sur tous les sujets d'actualité.

Le Traité de Lisbonne... ou comment le Traité Constitutionnel européen renaît de ses cendres !

Publié par Arnaud Clément sur 18 Octobre 2007, 22:32pm

Catégories : #Pour une autre Europe

traite-constitutionnel.jpg     Aujourd'hui, les Chefs d'Etats et de gouvernements de l'Union Européenne étaient réunis à Lisbonne. Ils ont adopté le traité modificatif européen, qui sera signé dans la capitale portugaise, le 13 décembre prochain.   

VGE.jpg   Ce traité, dont on commence à distinguer les grandes lignes semble bien apparaître comme un véritable bidouillage, reprenant les grandes lignes du Traité constitutionnel européen, que plusieurs peuples européens ont rejeté. Le Président Valéry Giscard d'Estaing l'a d'ailleurs clairement exprimé : "En termes de contenu, les propositions demeurent largement inchangées, elles sont juste présentées de façon différente. La raison de ceci est que le nouveau texte ne devait pas trop ressembler au traité constitutionnel. Les gouvernements européens se sont ainsi mis d’accord sur des changements cosmétiques à la Constitution pour qu’elle soit plus facile à avaler."

   Nicolas Sarkozy avait annoncé durant la campagne pour l'élection présidentielle, sa volonté que ce texte soit ratifié par les parlementaires. Aujourd'hui, le Chef de l'Etat a confirmé ce choix en indiquant qu'il voulait que la France, qui avait dit "non" à la Constitution par referendum, "montre l'exemple" en ratifiant la première le nouveau texte, si possible avant la fin du mois de décembre.

   Comme je l'ai toujours dit, ne pas soumettre ce nouveau traité au vote des Français est totalement inacceptable. Le referendum, c'est la confiance dans le peuple. C'est la confiance dans les justes choix qu'il fait. 

urne-3.jpg   Ne pas soumettre ce nouveau traité au vote des Français, il faut être clair et mesurer les enjeux, c'est à la fois bafouer le suffrage universel (je rappelle que près de 16 millions de Français - plus de 54,6% des suffrages - ont voté "Non" lors du referendum de mai 2005), remettre en cause gravement le principe de souveraineté nationale, mais aussi se lancer dans un coup de force dont ni le Président, ni le Gouvernement ne sortiront à terme vainqueur.

   Par ailleurs, cette ratification que l'on veut nous imposer à la va-vite, ne fera que creuser un fossé plus large encore, entre les citoyens et les institutions européennes. Car si aujourd'hui, on construit l'Europe sans les peuples, désormais ce serait contre les Peuples ! Il faudra pourtant bien qu'un jour, on decide d'instaurer de véritable pratiques démocratiques dans l'Union Européenne... 

   Seul le peuple français peut par referendum revenir sur une décision prise par lui-même lors d’un précédent referendum. Il va donc falloir, dans les semaines qui viennent nous mobiliser afin d'obtenir ce qui est juste et ce qui est conforme à l'esprit de notre tradition politique : l'usage de la procédure referendaire pour ratifier le Traité de Lisbonne. 

Commenter cet article

olivier 20/10/2007 09:28

La phrase de VGE est cynique et particulièrement éloquente

Arnaud Clément 20/10/2007 22:01

Particulièrement...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents