Le Blog d'Arnaud Clément

Bienvenue sur ce Blog, un espace de dialogue sur Châteauroux et sur tous les sujets d'actualité.

La lettre de Guy Môquet

Publié par Arnaud Clément sur 21 Octobre 2007, 22:50pm

Catégories : #Education - Jeunesse

Guy-M--quet.jpg   Parce que toute polémique me semble bien inutile et que résistant ou non, cette lettre du jeune Guy Môquet a le mérite de mettre en exergue les tragiques événements de cette période de l'Histoire de France et qu'elle peut être, par conséquent, utilisée comme un outil pédagogique auprès des lycéens, au service de l'histoire et de la mémoire. Voici donc la dernière lettre de celui qui a été fusillé par les Allemands, le 22 octobre 1941 : 

   "Ma petite maman chérie,

   mon tout petit frère adoré,

   mon petit papa aimé, 

   Je vais mourir ! Ce que je vous demande, toi, en particulier ma petite maman, c'est d'être courageuse. Je le suis et je veux l'être autant que ceux qui sont passés avant moi. Certes, j'aurais voulu vivre. Mais ce que je souhaite de tout mon coeur, c'est que ma mort serve à quelque chose. Je n'ai pas eu le temps d'embrasser Jean. J'ai embrassé mes deux frères Roger et Rino. Quant au véritable je ne peux le faire hélas ! J'espère que toutes mes affaires te seront renvoyées elles pourront servir à Serge, qui, je l'escompte, sera fier de les porter un jour. A toi petit papa, si je t'ai fait ainsi qu'à ma petite maman, bien des peines, je te salue une dernière fois. Sache que j'ai fait de mon mieux pour suivre la voie que tu m'as tracée.

   Un dernier adieu à tous mes amis, à mon frère que j'aime beaucoup. Qu'il étudie bien pour être plus tard un homme.
  
   17 ans et demi, ma vie a été courte, je n'ai aucun regret, si ce n'est de vous quitter tous. Je vais mourir avec Tintin, Michels. Maman, ce que je te demande, ce que je veux que tu me promettes, c'est d'être courageuse et de surmonter ta peine.

   Je ne peux en mettre davantage. Je vous quitte tous, toutes, toi maman, Serge, papa, en vous embrassant de tout mon coeur d'enfant. Courage !

   Votre Guy qui vous aime.

   Guy

   Dernières pensées : Vous tous qui restez, soyez dignez de nous, les 27 qui allons mourir !"

Commenter cet article

rocher jean-claude 01/12/2007 15:27

george brassens a ecrit un chanson nomer les vingt set qui a ete rebatiser les deux oncles.merci

Arnaud Clément 01/12/2007 16:28

Et alors ? Ce n'est pas parce que l'on pense à l'avenir qu'il convient d'en oublier son passé !

demitradis 26/10/2007 03:48

bonjour,J'aime beaucoup tous ces articles traitant l'actualité. Merci et bonne continuationhttp://demitradis.blog.mongenie.com

Arnaud Clément 26/10/2007 22:08

Merci à toi !

arnodu 24/10/2007 23:32

En ces temps où démagogie rime souvent avec sensiblerie, voici un article qui replace les événements douloureux de notre histoire dans leur véritable contexte.http://www.historia-nostra.com/index.php?option=com_content&task=view&id=582&Itemid=60

Arnaud Clément 25/10/2007 00:07

Je crois qu'il n'a jamais été question pour le Chef de l'Etat d'élever Guy Môquet au rang de "héros national", comme l'auteur de l'article l'écrit en conclusion.Et je ne vois dans cette volonté du Chef de l'Etat de faire partager aux lycéens cette lettre, ni "démagogie", ni "sensiblerie", mais plus simplement la volonté de montrer aux jeunes d'aujourd'hui, un témoignage sur ce qui est arrivé à un jeune de cette époque de l'histoire de France. Je le répète, cela est et reste un très bon outil pédagogique pour illustrer les événements de cette période.Il est inutile de s'en servir pour se lancer dans des polémiques stériles !

Saint Loup 36 22/10/2007 17:21

Lire cette lettre avant un match de rugby prouve bien qu'on mélange tout. Le patriotisme, sentiment noble, mis au service du sport mercantile, le passionnel au lieu de la réflexion, tout cela ne peut que brouiller des valeurs que bien des jeunes ont du mal à reconnaître. Que le chef de l'Etat ait été emu, on le comprend, mais son affectivité n'a pas à intervenir dans l'éducation civique des jeunes. Laissons Guy Mocquet reposer en paix, ne nous servons pas de lui ! Pour sourire (tristement, mais un peu) : et si le Président aime le bleu, faudra t il repeindre les salles de classe?

Arnaud Clément 22/10/2007 21:44

Pour ce qui est de la lecture durant le match de rugby, je le répète, ce n'était ni le lieu, ni le moment.Concernant la suite de votre propos, je ne suis pas totalement d'accord avec vous. S'il semble bien, en effet, que le Chef de l'Etat ait été émû, je pense que cette lettre, qui est un témoignage parmi d'autres, apporte une certaine émotion à chacun, dès-lors que l'on connaît les conditions de sa rédaction. Et c'est bien là l'objectif : utiliser cette lettre comme un outil pédagogique, en donnant l'occasion aux enseignants de porter à l'attention des élèves un regard particulier sur cette période de notre histoire. Cela fait partie aussi du devoir de mémoire.Par ailleurs, sans vouloir me lancer dans une analyse de la lettre de Guy Môquet, il écrit tout de même : "... ce que je souhaite de tout mon coeur, c'est que ma mort serve à quelque chose". Et si au regard de l'histoire, cette phrase prend tout son sens, il n'est pas du tout certain, comme vous l'évoquez qu'il ait souhaité tomber dans l'oubli dès la fin de la guerre.Enfin, pour conclure, je pense que le Président de la République a simplement souhaité mettre en relief un texte qui comme vous l'indiquez l'a émû. Si cela peut contribuer, comme je le pense à éveiller les consciences des lycéens de France par rapport à une période importante de l'histoire qui est au programme, je ne vois rien à redire. Dans tous les domaines, il est toujours intéressant de s'inspirer de bonnes idées pour avancer. Et cela, quelque soit leurs origines. Et même si elles viennent du Chef de l'Etat...

Olivier 22/10/2007 09:46

Tout à fait d'accord, quant au fait que cette lettre soit un outil pédagogique au même titre que le journal d'Anne Franck.Ce qui scandalise et qui crée polémique, c'est que ce témoignage poignant soit  mis à toutes les sauces (Cf la lecture par Clément Poitrenaud dans les vestiaires du Stade de France)

Arnaud Clément 22/10/2007 10:02

Effectivement, quel est l'intérêt de lire cette lettre pendant un match de rugby ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents