Le Blog d'Arnaud Clément

Bienvenue sur ce Blog, un espace de dialogue sur Châteauroux et sur tous les sujets d'actualité.

Lettre ouverte à Monsieur Dominique Boué

Publié par Arnaud Clément sur 22 Février 2008, 22:52pm

Catégories : #Châteauroux36

                                                                         Châteauroux, le 22 février 2008.

   Monsieur, 

   Je n'ai pas l'honneur de vous connaître. Mais il m'a été signalé ce jour que vous avez, sans me connaître et en ne m'ayant jamais rencontré, manifestement beaucoup à raconter à mon égard. J'ai appris dans l'après-midi, que ce matin, vous clamiez haut et fort sur le marché du quartier Saint-Jean, des propos fort désobligeants à mon encontre.

   C'est tout simplement à l'image de la campagne électorale que vous et vos amis mènent depuis plusieurs jours. Mais aujourd'hui elle prend une direction que je condamne et je ne comprends pas pourquoi vous avez décidé de vous compromettre par l'utilisation de méthodes véritablement nauséabondes. Où est la dignité réclamée par certains de vos amis ? Certainement pas dans votre attitude, ni dans vos propos !
 
   D'après vos dires, je serais ou j'aurais été par le passé membre du front national, ayant été jusqu'à distribuer des tracts pour le parti de Monsieur Le Pen ! Si vos paroles n'étaient pas aussi graves, cela en serait risible. 

   Evidemment, chacun comprendra aisément qu'en pleine campagne électorale, vous me visez personnellement, mais qu'au delà de ma personne, c'est la liste à laquelle j'appartiens et à son leader que vous vous attaquez. 
 
   Sachez Monsieur, que mon engagement politique a débuté en 1994 lorsqu'à 17 ans, je suis devenu membre du Rassemblement Pour la République. En 2002, après la dissolution du RPR, j'ai rejoint naturellement l'Union pour un Mouvement Populaire, dont je suis encore à ce jour l'un des membres. J'affirme et ceux qui me connaissent ne pourront que vous le confirmez que je n'ai jamais appartenu au mouvement auquel vous prétendez m'associer et que je n'ai évidemment jamais distribué un seul tract, avec et pour le front national. Je ne connais pas le responsable de ce parti dans l'Indre et si j'ai des amis dans plusieurs partis politiques, à ma connaissance, je n'en ai aucun au FN.

   Tout mon engagement politique, au service de la République, de la démocratie, du respect des valeurs gaullistes est en total contradiction avec le discours prôné au sein de ce parti. C'est pourquoi, je considère vos accusations comme inadmissibles. C'est clairement de la diffamation, votre unique but étant de porter atteinte à l'honneur de vos adversaires et dans ce cas précis, de nuire à ma réputation.

   Et ce n'est malheureusement pas la première fois qu'un membre de la gauche castelroussine essaye de me calomnier. Dès septembre 2003, devenu Conseiller Municipal trois mois plus tôt, alors que j'assiste à mon deuxième conseil municipal, votre chef de file Jean-Yves Gateaud en séance, m'insulte en me traitant avec mes collègues de la Majorité municipale de "Pétainiste". J'ai à l'époque vivement réagi en réclamant des excuses. Excuses que j'attends encore aujourd'hui...
L'année dernière en mai 2007, sur le site de la fédération de l'Indre du parti socialiste, une personne dissimulée derrière un bien facile anonymat tentait d'utiliser à peu près le même refrain à mon égard, ce qui a donné lieu à une réponse sur ce blog. 

   A l'époque, j'écrivais : "Accuser la droite de collusion avec l'extrême-droite, c'est toujours utile et dans la bouche de membres du parti socialiste, cela revient régulièrement et particulièrement au moment des élections". J'aurais manifestement dû plutôt écrire "dans la bouche de membres des partis de gauche". Quoiqu'il en soit, c'est aujourd'hui encore votre méthode : "calomnier, calomnier, il en restera toujours quelque chose". Lancer des accusations malveillantes, voilà bien un procédé qui me répugne. 

   Mais croyez-vous vraiment qu'en agissant ainsi vous allez vous attirer les suffrages des Castelroussins ? Sans vouloir m'inscrire en donneur de leçon, permettez-moi de vous le dire, nos concitoyens attendent autre chose de cette campagne. Ils souhaitent connaître les propositions des différents candidats et que ces derniers en débattent. Je ne pense pas que l'agressivité et la malveillance dont vous faites preuve à mon égard apportent quoi que ce soit aux habitants de Châteauroux. Cet épisode est navrant et le spectacle que vous donnez profondément affligeant.

   Alors Monsieur, ne comptez pas sur moi pour en rajouter en utilisant la menace ou en vous traitant de "sbire" à la solde de votre leader, comme le fait si élégamment Michel Arroyo sur son blog, à l'encontre des colistiers de la liste à laquelle j'ai l'honneur de participer. Mais aujourd'hui, je vous le dis : trop, c'est trop ! En politique, Monsieur, tous les coups ne sont pas permis !

   C'est pourquoi, compte-tenu que vos affirmations blessantes et malveillantes ont été prononcées dans un lieu public, je vous demande aujourd'hui de cesser vos accusations diffamatoires et de vous excuser publiquement au moyen d'un commentaire ou d'un article sur le blog de la liste dont vous faites partie et ce le plus tôt possible, en tout cas avant le lundi 25 février 2008. 

   Je n'ai pas l'intention de laisser de telles accusations mensongères et blessantes portant atteinte à mon engagement, à mon honneur et à ma personne, sans réaction. J'ajoute que trois personnes présentes lors de votre "discours" de ce matin sont prêtes à témoigner de l'exactitude de ce que je rapporte ici. N'oubliez pas que votre attitude et vos propos tombent sous le coup de la loi. Je ne doute pas que vous serez rapidement informé par vos amis de cette lettre ouverte. Je vous laisse donc le temps de réfléchir à la gravité de vos paroles.   

   Comptant sur votre compréhension et dans l'attente, 
   Veuillez, agréer Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.


                                                                                Arnaud Clément

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents