Arnaud Clément - Le Blog

Bienvenue sur cet espace de dialogue consacré à Châteauroux, à la culture et à tous les sujets d'actualité.

Vague de travaux : Cure de jouvence dans les écoles de Châteauroux

Publié par Arnaud Clément sur 17 Août 2009, 16:42pm

Catégories : #Châteauroux36, #Education - Jeunesse

       Voici deux articles consacrés aux travaux dans les écoles de Châteauroux réalisés cet été : le premier est paru dans L'Echo - La Marseillaise, vendredi dernier et le second, de Claire Neilz, dans la Nouvelle République de ce jour.

   Alors que certains Castelroussins goûtent aux joies du farniente sur les plages, d'autres travaillent d'arrache-pied dans la fournaise. L'été est traditionnellement une période propice à la réalisation de travaux dans les écoles de la ville.

   Ce mois d'août n'échappe pas à la règle. Ce sont près de 500 000 euros de travaux qui sont réalisés en ce moment dans les classes de la ville. "Il s'agit de la pousuite de notre programme de réhabilitation du patrimoine scolaire entamé lors du premier mandat" résume Arnaud Clément, Adjoint au Maire chargé de l'éducation. Le chantier le plus spectaculaire se situe à l'école élémentaire des Marins, avenue Saint-Pierre. La restructuration entamée l'an dernier a été poursuivie. Les coursives à ossature bois ont été remplacées par des couloirs vitrés plus modernes. Le plan de relance a permis d'ajouter le renouvellement total des couvertures du groupe scolaire, qui n'était pas prévu cette année. Les dernières ardoises seront posées à quelques jours de la rentrée. Coût total de la facture pour la municipalité : 226 000 euros.

   Dans l'école Descartes, même agitation. Ici, c'est l'intégralité des sols qui a été remplacée. Les plaques amiantées ont laissé place à des dalles en PVC. Les douze classes de l'école réparties sur plus de 600 m² ont bénéficié de cette cure de jouvence.

   Enfin, à la maternelle Racine, les sanitaires ont été remis à la hauteur des tous-petits, ce qui leur évitera d'improbables cabrioles. Des travaux de peinture sont aussi en cours.

   Tous ces travaux permettront aux élèves d'effectuer leur rentrée dans de meilleures conditions.

   La rentrée se profile à l'horizon. Les enseignants reprendront le chemin de l'école le 1er septembre, avant que n'arrivent les élèves le lendemain. Les vacances sont l'occasion d'entreprendre des travaux de réfection dans les différents établissements. La Ville poursuit l'entretien de son patrimoine scolaire, en y consacrant, cette année, un budget de près de 500.000 euros. Le point dans trois écoles.

   Ecole maternelle Jean Racine : Les principaux chantiers se sont concentrés sur l'aménagement du local pour les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles. "L'ancienne pièce qui leur était réservée ne leur était pas adaptée. Elle n'avait pas d'accès direct à la cour", résume Arnaud Clément, Maire-Adjoint, délégué aux affaires scolaires. Les sanitaires ont été réhabilités. "Les plus petits devaient monter sur un banc pour se laver les mains. C'était dangereux et ça ne pouvait qu'être une solution provisoire." L'opération s'élève à 43 000 euros.

   Ecole élémentaire des Marins : Anciennement Claude-Bernard, le groupe scolaire avait subi de gros bouleversements l'an dernier, en rassemblant les maternelles rue Ernest-Courtin et les élèves du CP au CM2, avenue Saint-Pierre. Cet été, les ouvriers s'attellent à des travaux de peinture et à la charpente. "Le plan de relance nous a permis de refaire toute la couverture en ardoise des toits de l'école des plus grands", poursuit l'élu. Le montant de cette tranche est de 226 000 euros. La reprise des enduits dans les coursives sera proposée dans le prochain budget.

   Ecole élémentaire Descartes : Les artisans, appelés sur ce chantier, ont refait le sol, après l'enlèvement de dalles amiantées. Des classes ont bénéficié d'un petit coup de peinture sur les murs. La nature des produits est imposée par les techniciens de la ville, mais les couleurs sont choisies par les professeurs. L'entreprise de nettoyage sera chargée de remettre en place le mobilier dans les classes. Dans cette école, le coût des travaux est estimé à environ 100 000 euros.

   De quoi donner l'envie aux enfants de retrouver leur chère école.

Photos : L'Echo - La Marseillaise ; La Nouvelle République - Anthony Belgarde.
Commenter cet article

hugues 27/08/2009 10:09

BonjourDans quelques jours, les petits castelroussins, enfin certains d'entre eux, vont donc retrouver des classes repeintes, des locaux réaménagés. Des locaux entretenus, c'est important et c'est bien mais cela ne suffit pas à définir une politique scolaire. Quels sont donc les choix et l'orientation que vous allez donner à votre action?J'espère ouvrir là un sujet de discussion riche d'échange donc à très bientôt avec le plaisir de vous lire.Bien cordialement.

Arnaud Clément 31/08/2009 23:59



Bonsoir Hugues

Désolé de vous répondre un peu tardivement, mais comme vous l'avez sans doute remarqué, j'ai un peu laissé de côté mon blog durant ces deux derniers mois.

Pour commencer, je tiens à vous remercier car votre message me donne l'occasion de m'exprimer sur ma mission d'élu, ce que je ne fais pas très souvent ici.  

Ma principale responsabilité dans le cadre de la fonction qui est la mienne à la Ville de Châteauroux, concerne les bâtiments scolaires. Pouvoir accueillir les enfants dans les meilleures
conditions et offrir aux enseignants et aux personnels municipaux travaillant dans le milieu scolaire de bonnes dispositions de travail me semblent être deux objectifs
indispensables.  

Ces objectifs, après un premier mandat riche en travaux de réhabilitation, seront atteint prochainement sur l'ensemble de la Ville de Châteauroux. Je souhaite qu'ensuite, on puisse consacrer un
effort particulier aux extérieurs des établissements scolaires, notamment les façades qui sont pour certaines écoles bien tristes. La façade est la première vision que se fait un enfant de sa
nouvelle école. Il faut faire en sorte que ce soit quelque peu "attractif".

Ensuite, vous évoquez la définition "d'une politique scolaire". Voilà un terme peut-être un peu excessif au regard de la responsabilité des municipalités en matière
d'éducation. J'avais exprimé lors de la campagne municipale de 2008, plusieurs éléments du projet de notre équipe en matière d'éducation et de jeunesse : http://www.arnaudclement.org/article-16750076.html. Je vous invite à les relire, car ils sont toujours d'actualité. Mais favoriser la
lecture, développer l'éducation en matière d'hygiène et d'alimentation, les actions en faveur de l'environnement... me semblent être des missions importantes qu'il faudra continuer de soutenir et
développer dans nos écoles.

J'ajoute enfin qu'aujourd'hui, nous terminons de préparer la rentrée qui devrait s'effectuer dans de bonnes conditions à Châteauroux. Je n'oublie pas que quatre postes sont bloqués, mais
j'ai l'espoir de pouvoir en sauver un certain nombre. Je me rendrai d'ailleurs dans les écoles concernées mercredi matin et il est probable que d'ici à vendredi, comme l'année dernière, je
demande un rendez-vous avec Monsieur l'Inspecteur d'Académie, afin de défendre nos établissements scolaires.

Il y a encore beaucoup à dire sur ce sujet, mais je ne doute pas que vous m'en donnerez à nouveau l'occasion.

En attendant, je vous souhaite, Cher Hugues, une très bonne rentrée.
Bien cordialement.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents