Le Blog d'Arnaud Clément

Bienvenue sur ce Blog, un espace de dialogue sur Châteauroux et sur tous les sujets d'actualité.

Affaire Clearstream : Quand Nicolas Sarkozy dérape

Publié par Arnaud Clément sur 25 Septembre 2009, 10:58am

Catégories : #Politique

   L'intervention de Nicolas Sarkozy sur TF1 et France 2 tourne depuis hier à la polémique et cela, à juste titre. Si par exemple, la fermeté affichée par le Président de la République, vis-à-vis de l'Iran et du "chantage", car c'est bien de cela qu'il s'agit, lancé par le Président iranien Mahmoud Ahmadinejad, pour libérer notre compatriote Clotilde Reiss, me rejouit, les propos du Chef de l'Etat sur l'affaire Clearstream me choquent : "Au bout de deux ans d'enquête, deux juges indépendants ont estimé que les coupables devaient être traduits devant un tribunal correctionnel".

   Les conseillers du Président feraient bien de lui rappeler qu'un homme est présumé innocent jusqu'à ce qu'il soit reconnu coupable. C'est le cas pour tout le monde, y compris pour ceux qui comparaissent actuellement dans le cadre de cette affaire Clearstream. Et notamment, pour l'ancien Premier Ministre, Dominique de Villepin, qui à l'ouverture du procès avait évoqué un "acharnement" présidentiel à son égard. Il n'avait peut-être pas tort.

   Dominique de Villepin a donc décidé d'assigner Nicolas Sarkozy pour atteinte à la présomption d'innocence. Il a raison, car Nicolas Sarkozy, partie civile dans ce procès Clearstream a dérapé. Le procès venant de débuter, il est beaucoup trop tôt pour savoir si ceux qui comparaissent aujourd'hui devant le tribunal correctionnel de Paris, sont des "coupables". Laissons donc la justice faire son travail en toute indépendance.

   Les réactions n'ont évidemment pas tardé, suite à l'interview de Nicolas Sarkozy. Si l'opposition condamne, c'est son rôle, certains dans la majorité réussissent à lui trouver des excuses ! Il est vrai qu'après la "brillante" intervention du Ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, aux Universités d'été de l'UMP, il y a quelques jours, ils commenceraient presque à en prendre l'habitude.

   Si Gérard Longuet, Président du groupe UMP au Sénat, rappelle le principe énoncé plus haut et si Claude Goasguen parle d'une "connerie" de Nicolas Sarkozy, Xavier Bertrand demande : "Est-ce qu'un seul nom a été cité par le Président de la République ? Alors, où est le problème ?" ! Le problème Monsieur Bertrand, c'est que vous prenez les Français pour des imbéciles, car c'est à la portée de chacun de connaître les noms des prévenus comparaissants lors de ce procès avec Dominique de Villepin en première ligne.

   Enfin, Frédéric Lefebvre, l'homme qui ne parle pas, mais qui aboie contre tous ceux qui osent ne pas être toujours d'accord avec Nicolas Sarkozy : "Cette polémique est curieuse, parce-que dans un procès, il y a des victimes et des coupables. C'est la justice qui déterminera, mais les coupables sont toujours parmi les prévenus." Pour affirmer cela, Monsieur Lefebvre n'a, semble-t-il, jamais entendu parler de la relaxe pour certains prévenus. Ce n'est pas la polémique, mais bien son discours qui est "curieux".

   Prenant les Français à témoin, le Chef de l'Etat a tenu dans cet entretien, des propos choquants vis-à-vis de plusieurs personnes, dont un ancien Premier Ministre, Dominique de Villepin. Il n'y aurait pas de honte à ce qu'il reconnaisse avoir commis une erreur, si ses propos ont été involontaires. En revanche, si son discours était soigneusement préparé et ces mots intentionnels, alors que la justice fasse sereinement son travail. Mais dans ce dernier cas, je ne pourrais que regretter l'affligeante image de Président de la République, que renvoie Nicolas Sarkozy.

Commenter cet article

annie 21/10/2009 16:41


Une ch'tite question que je me pose, le verdict est prévu pour Janvier 2010, ok, en admettant que le réquisitoire soit suivi, je me demande s'il sera assorti d'une peine d'inéligibilité et de
combien ? Juste de quoi passer l'élection présidentielle...
Ça schlingue vraiment copieux au dessus de la France...
Amitiés


Arnaud Clément 21/10/2009 22:08



Réponse avec le verdict dans quelques semaines...
A bientôt !



hugues 29/09/2009 19:40


Il y aurait beaucoup à dire aussi sur la suppression du juge d'instruction. Le parquet mènera l'enquête sous l'autorité directe du garde des sots ( jeu de mot ...) alors on peut se demander quel
sera l'avenir des enquêtes touchant le domaine politique ou les amis du pouvoir.
Sarkozy et l'indépendance de la justice ce sont deux choses bien différentes aliors comme ibenj, je regrette d'avoir Sarkozy comme président. Au moins je n'avais pas voté pour lui.


Arnaud Clément 29/09/2009 23:34



Je comprends Hugues.
Moi j'ai voté pour lui au second tour de l'élection présidentielle. Et je peux vous assurer que vraiment, quand je vois l'attitude et quand j'entends les propos de Ségolène Royal, je suis
sûr d'avoir voté pour le moins "mauvais" des deux. Mais cela n'engage que moi. 



lbenj 25/09/2009 23:51



Je regrette de plus en plus de voir Sakozy être le president de la Republique française

il est de loin le pire president de la republique en FRANCE

qu'il arrete la politique pour faire du theatre avec ses mises en scene et sa facon de mentir et faire la comedie il ne devrait pas avoir trop de mal
sans parler de sa faculté de se moquer des français



Olivier P 25/09/2009 22:40


Dire que Lefèbvre vient de s'inscrire au barreau, ça promet !


Arnaud Clément 25/09/2009 23:06



C'est pas ça qui va améliorer le fonctionnement de notre justice.
Bon week-end Olivier !



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents