Le Blog d'Arnaud Clément

Bienvenue sur ce Blog, un espace de dialogue sur Châteauroux et sur tous les sujets d'actualité.

Parti Socialiste : les "jurys citoyens" au coeur du deuxième débat télévisé

Publié par Arnaud Clément sur 25 Octobre 2006, 14:17pm

Catégories : #Politique

       Les Français ont pu assister hier soir au deuxième débat télévisé réunissant les prétendants à la candidature socialiste. Ce qui est intéressant de noter dans ce « débat », bien que cela reste surtout une suite de monologues, c’est l’hostilité affichée de Laurent Fabius et de Dominique Strauss-Kahn face aux fameux « jurys citoyens » prônés par Ségolène Royal. Pour rappel, la Présidente de Poitou-Charente souhaite que des citoyens soient tirés au sort pour « évaluer l’action des élus ». Laurent Fabius a qualifié cette proposition « de populisme » et Dominique Strauss-Kahn a parlé de « suspicion généralisée ».
 
      Ségolène Royal n’hésite pas à renchérir en souhaitant l’application de ces « jurys citoyens » jusqu’au sein du Conseil des Ministres ! Rien que ça.
 
      Je dois avouer que je ne vois pas l’intérêt de mettre en place une nouvelle institution, dont on ne sait pas très bien quelles en seraient les modalités concrètes de fonctionnement. La compagne de François Hollande souhaite-elle rétablir une sorte de suffrage censitaire dans lequel seul un groupe d’individus aurait le droit de donner son avis ? Quel serait le pouvoir réel de ces jurys ? et surtout, combien cela va coûter aux contribuables français ? Voilà plusieurs interrogations sur lesquelles j’aimerais bien entendre Madame Royal.
 
      Aujourd’hui, qui juge l’action des hommes politiques ? Evidemment, ce sont les Français, qui dans le cadre de la démocratie portent un jugement lors du processus électoral sur la politique menée durant le mandat précédent. Doit-on voir à travers cette proposition une remise en cause du fonctionnement de notre démocratie ? Ou est-ce une pensée, à peine voilée, sur le peu de considération que porte Madame Royal à l’égard des compétences des Français à faire de bons choix ? (Peut-être a-t-elle à l’esprit le score d’un certain Lionel Jospin, lors du premier tour de l’élection présidentielle de 2002, qui avait fait campagne essentiellement sur son bilan…)
  
      Je ne pense pas que ce soit avec ce genre de propositions que le parti socialiste convaincra les Français. Ses deux challengers l’ont semble-t-il bien compris. Voilà aussi une différence de plus entre les trois candidats socialistes. On peut d’ailleurs se demander, ce qui restera au final d’unité dans ce parti quand il se présentera devant les électeurs.
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents