Le Blog d'Arnaud Clément

Bienvenue sur ce Blog, un espace de dialogue sur Châteauroux et sur tous les sujets d'actualité.

Conseil Municipal de Châteauroux : Voeu de l'Opposition

Publié par Arnaud Clément sur 28 Mars 2007, 21:42pm

Catégories : #Châteauroux36

   Ce soir avait lieu la deuxième séance du Conseil Municipal de l'année. Au menu notamment, un voeu présenté par l'opposition municipale, constituée par je cite "les forces de gauche et de progrès" (comme si le progrès était un monopole de gauche !), concernant l'aménagement de la rue de l'Echo. Je ne vais pas revenir sur le fond, ayant hier, dans cet article, déjà donné mon sentiment.

   Dans ce voeu, les Elus de l'opposition demandaient "de considérer que c'est aux Castelroussins qu'il revient de choisir leur avenir et le destin de leur centre-ville dès lors que les prochaines élections municipales prévues au début de 2008 leur en fournissent à brève échéance l'opportunité". En clair, ils demandent au Conseil Municipal de ne plus autoriser les Elus à travailler sur ce dossier du centre-ville pendant les douze prochains mois ! Sous prétexte que des élections municipales se dérouleront dans un an, les Elus de l'opposition estiment que la majorité doit se contenter, selon la formule consacrée, d'expédier les affaires courantes !

   Jean Delavergne avait eu à peu près la même attitude quelques minutes auparavant, lors de l'étude d'un point de l'ordre du jour concernant le développement durable, se demandant s'il ne serait pas préférable que ce soit la future majorité qui se charge de lancer un audit de l'existant en matière de développement durable, pour situer les actions municipales et la pratique des différents services sur ce sujet ; cette étude ayant aussi pour objet la réalisation d'un "Agenda 21 local".

   Comme l'a remarqué le Maire de Châteauroux Jean-François Mayet, où est la démocratie dans ce voeu ? Voilà en effet, une bien étrange conception de la démocratie ! Les Castelroussins ont élu un Conseil Municipal en 2001 pour qu'il oeuvre jusqu'à la fin de son mandat, même si celui-ci a été allongé. Que penseraient les habitants de Châteauroux si on leur disait : "les élections sont dans un an, le mandat a été rallongé, plus question de faire quoi que ce soit" ?

   Devrions-nous faire perdre un an à Châteauroux ? Les Elus que nous sommes sont au service de Châteauroux et de ses habitants jusqu'à la fin du mandat pour lequel nous avons été élus. Et parce que les Elus de la majorité municipale sont des Elus responsables, je vais, avec eux, dans les prochains mois, continuer à travailler pour Châteauroux et pour les Castelroussins. Quand on aime sa ville et que l'on veut le meilleur pour ses habitants, alors il ne faut pas relâcher ses efforts et poursuivre son travail jusqu'au bout, au service d'une ambition : Châteauroux pour Tous. 

Commenter cet article

Benoît 29/03/2007 23:42

Le problème en France, là encore en généralisant surement un peu, dès qu'on souhaite faire avancer les choses, quand on veut les modifier, faire évoluer... bref quand on veut instaurer du changement pour aller de l'avant, tout le monde se cabre, descend dans les rues et protestent. A croire que le français moyen prèfère s'ancrer dans le conservatisme, dans l'immobilisme (pour reprendre le terme) et ne souhaite rien changer. Toutes les réformes nécessaires qui doivent être faites sont toujours critiquées et reportées, ca ne plait jamais de faire bouger les choses. Alors je ne dis pas que parfois certaines choses qui veulent être faites sont toujours parfaites mais je constate qu'en France on craint le changement. Mais quand c'est pour aller dans le bon sens. En France, on a peur du changement alors pire ou mieux, on s'en fout on veut pas changer... Je ne comprend pas cet état d'esprit mais je le constate souvent...Pour revenir à Châteauroux, là encore on est face à un changement (radical certes) et tout le monde à peur !Il faut aller de l'avant. Certes ce projet de centre ville ce n'est pas rien, moi-même je critiquerai une partie de ce projet (le fait de raser un patrimoine de valeur pour certains des bâtiments visés)... mais parfois ne faut-il pas faire table rase du passé pour repartir du bon pied ?Bref, je suis partagé entre le sentiment de vouloir voir ces travaux réalisés pour donner un coup de jeune à notre ville et d'autre part mon côté amoureux des vieilles pierres et des patrimoines immobiliers de valeurs qui s'insurge de la démolition d'une partie de ce centre "historique"... Le tout est de ne pas refaire une erreur telle que le building qui a son époque est venu remplacé un magnifique Théâtre...

Arnaud Clément 30/03/2007 00:11

Entièrement de ton avis cher Benoît, jamais le Théâtre n'aurait dû être rasé !

Ellie 29/03/2007 18:15

Pourquoi s'étonner ? Depuis 2002, on n'a rien fait pour réformer la France, on est entrés en campagne aussitôt après l'élection de Chirac.Oh allez, j'exagère à peine ... on a réformé les retraites et maintenant des tas d'handicapés partent à 60 ans avec beaucoup moins que ce qu'ils devraient. Et les fonctionnaires de l'éducation nationale qui ont eu leurs enfants avant de commencer à travailler ont perdu une partie de leurs droits. Mais sinon...  ah si ! on a aussi voté en douce la prolongation des indemnités des députés à 5 ans après la fin de leur mandat au lieu de 6 mois ! on verra ça après les élections... encore une fois, deux poids deux mesures. Et c'est toujours les même qui doivent consentir des sacrifices pour que l'Etat fasse des économies.On refuse à des pauvres employés de cumuler deux mi-temps de SMIC, mais au plus haut niveau de l'Etat, on ne compte plus les cumuls.Le rapport du plus bas salaire avec le plus haut était il y a 30ans de 1 à 40, aujourd'hui il est de 1 pour  400 !Le progrès social est en marche, mais la fracture se creuse. Non, je ne suis pas de gauche. En politique, je ne suis ni pratiquante, ni croyante.

Arnaud Clément 29/03/2007 22:52

Et bien nous Ellie, il y a un point sur lequel on ne pourra pas nous critiquer, c'est sur le fait d'avoir travaillé pour Châteauroux et ses habitants. Evidemment, tout est critiquable, mais on ne pourra pas dire que nous n'avons rien fait pendant notre mandat. Et nous allons continuer.Pour le reste, je perçois un certain agacement de ta part dans ton propos. La réforme des retraites, elle n'est sans doute pas parfaite, mais le gouvernement de l'époque a eu le courage de la faire. Cela n'a pas été le cas des gouvernements précédents.Concernant la prolongation des indemnités des députés, si 6 mois peut sembler un peu court, notamment pour les parlementaires issus du privé, il est clair que 5 ans est scandaleux !Pour ce qui est de la "fracture" qui "se creuse", je partage là encore ton opinion, avec un travail qui "ne paye plus" au regard d'un assistanat qui n'a fait que se développer. Le travail est une valeur et non pas une contrainte. Mais il doit être justement rémunéré et à tous les échelons !Enfin, je pense plus globalement que ces 25 (26) dernières années ont été, en généralisant, des années perdues pour la France. L'avenir et le regard que l'on portera dans quelques années sur cette période confimeront ou pas cette opinion.

Sandrine 29/03/2007 11:32

Encore un parfait exemple de la politique de gauche mais cette fois ci au niveau local, ne rien faire est le maitre mot . Se rendent-ils compte de la débilité de leur voeu : le maire et les élus de la majorité ne doivent plus prendre de décision jusqu'aux prochaines élections municipales ! Quelle personne seine d'esprit peut avancer une chose pareille : c'est comme si les pompiers, arrivés sur un feu, attendaient qu'on leur donne l'ordre d'ouvrir les vannes d'eau pour l'éteindre. Qui peut encore faire confaince à des personnages comme ceux-là, cela dépasse l'entendement !A Arnaud >bisous à Nathan et à sa maman

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents