Le Blog d'Arnaud Clément

Bienvenue sur ce Blog, un espace de dialogue sur Châteauroux et sur tous les sujets d'actualité.

Bac S : Luc Chatel face à un problème de Math

Publié par Arnaud Clément sur 22 Juin 2011, 19:21pm

Catégories : #Actualité

Chatel-Luc-03.jpg   Alors que les épreuves de Physique - Chimie et de SVT viennent d'achever le Bac 2011 pour les lycéens de Terminale Scientifique, on apprend que des fuites concernant l'épreuve de Mathématiques se sont déroulées lundi dernier sur la toile. Quelle est l'importance de ces fuites ? Nul ne le sait aujourd'hui.

   Luc Chatel, Ministre de l'Education Nationale a décidé de neutraliser l'exercice qui a été rendu public ; une décision qui d'après lui a "le moins d'impact sur les candidats et leurs parents". Par conséquent, les 165.000 candidats seront évalués dans cette discipline sur les 3/4 de l'épreuve.

   Cette décision est injuste. Injuste pour ceux qui vont perdre 4 points sur 20 et qui n'ont peut-être pas aussi bien réussi les autres exercices. Injuste car personne ne sait si d'autres contenus du sujet n'ont pas été divulgués. Injuste par rapport au poids de cet examen qui dans cette filière S, apporte un coefficient majeur aux Mathématiques (7 ou 9).

   C'est pourquoi, l'annulation de l'épreuve est, à mon sens, la seule solution envisageable ; donner 4 points à tous les candidats la dévalorisant en grande partie. Croire que, noter sur 16 cet examen en rapportant la note sur 20 (exercice compliqué pour Luc Chatel !), dans une matière avec un tel coefficient est équitable, est une erreur. Si cette décision était confirmée, elle participerait à apporter une nouvelle fois, un discrédit à l'ensemble de l'épreuve.

   Le Point.fr rappelle par ailleurs ce soir, que "le plus fameux des incidents s'est produit en 1982 à Périgueux. Un professeur qui avait participé à l'élaboration des sujets avait proposé à ses élèves de s'entraîner sur l'un d'eux. Le tribunal a relaxé le responsable de cette fuite au motif qu'il ne savait pas alors quels sujets seraient finalement tirés au sort". Ce professeur imprudent n'était autre que le prédécesseur de Luc Chatel, Xavier Darcos... 

   Espérons que l'annulation de l'épreuve, décision la plus raisonnable, même si ce n'est pas la plus simple, sera décidée très rapidement, afin que plusieurs dizaines de milliers de candidats ne soient pas victimes d'une poignée d'inconscients, que la justice devra ensuite évidemment sanctionner.

Commenter cet article

hugues 24/06/2011 07:27



Au - delà de la question du coût,  vu les dernières nouvelles sur des sujets de SVT et l'abaissement de l'obtention du bac S à 9/20, on peut se poser la question de la valeur de ce cru 2011
et je me demande vu l'ampleur de l'affaire si une annulation et une nouvelle passation ne devient pas nécessaire.



Arnaud Clément 24/06/2011 20:36



Nous sommes sur la même idée Hugues. J'y reviendrai très prochainement.



hugues 23/06/2011 07:42



Deux éléments ont à mon avis conduits le ministre à prendre la décision d'annuler le seul exercice divulgué et non l'épreuve entière.


Premier élément, assez compréhensible, l'annulation totale et le report de l'épreuve en septembre aurait été gênant pour bon nombre de lycéens futurs étudiants.


Second élément, moins avouable mais pas étonnant vue la façon dont ce gouvernement considère l'Education, le coût d'une telle annulation...


Je suis tout de même assez étonné qu'on puisse annuler une seule partie de l'épreuve (même si c'est techniquement possible par le barème de correction).



Arnaud Clément 23/06/2011 22:02



Hugues,

A mon avis, il faut que l'épreuve soit annulée mais pas reportée en septembre ! Il existe des sujets de secours et les lycéens devraient être convoqués dès la semaine prochaine. C'est
la seule chose à faire.
Pour ce qui est du coût, il n'y a qu'à présenter la facture à ceux qui seront jugés responsables de cette fuite. Qu'ils assument.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents