Le Blog d'Arnaud Clément

Bienvenue sur ce Blog, un espace de dialogue sur Châteauroux et sur tous les sujets d'actualité.

Conseil Municipal de Châteauroux : Débat sur le Budget 2011

Publié par Arnaud Clément sur 17 Novembre 2010, 17:58pm

Catégories : #Châteauroux36

Logo Ville-de-Châteauroux   Lundi soir, à l'Hôtel-de-Ville, se déroulait le Conseil Municipal de Châteauroux, consacré en grande partie au débat d'orientations budgétaires 2011. Pour commencer, Didier Fleuret, Maire-Adjoint chargé des Finances et des Affaires générales a présenté le contexte dans lequel se prépare ce budget, les priorités ainsi que les hypothèses de construction de ce budget primitif 2011.

   Comme depuis plusieurs années, la majorité municipale se base sur quelques principes simples pour définir le budget de la nouvelle année : maîtriser les dépenses de fonctionnement ; garantir un niveau d'investissement élevé (près de 13 millions d'euros l'an prochain) et respecter un endettement contrôlé et stable, l'encours de la dette étant en baisse depuis deux ans. Enfin, afin de conforter les possibilités d'investissement de la Ville, les taux d'imposition subiront une augmentation de 2%. Ces investissements se traduiront par des opérations importantes comme la réfection de nombreuses voies, notamment la rue de Strasbourg, les aménagements des espaces publics du quartier Grands-Champs, la réorganisation de la place Monestier, le renforcement des réseaux d'eaux pluviales, la restructuration de l'école Jean-Moulin...

   Ensuite, la parole a été donnée à l'assemblée municipale, afin de débattre de ces hypothèses. Kaltoum Benmansour (PS) a évoqué l'augmentation des tarifs des prestations municipales (en hausse de 0,97%) et particulièrement celle des tickets de cantine, expliquant que la majorité municipale "faisait payer la rigueur aux Castelroussins". Je précise que le tarif normal du ticket de cantine sera pour les élèves en hausse de 3 centimes (2,96 €), que le tarif A (réduit) sera en hausse de 2 centimes à 1,99 €, et qu'enfin, le tarif B (2ème tarif réduit), augmentera de 1 centime à 0,92 €. Si augmenter des tarifs déjà très faibles de 1 à 3 centimes, c'est faire "payer la rigueur aux Castelroussins", que dire des augmentations à deux chiffres subies par les habitants de Châteauroux ces dernières années et que l'on doit aux amis de Kaltoum Benmansour, qui siègent à la Région.

   Evoquant les dépenses, André Bonhomme (PS) s'est interrogé sur la nécessité d'équiper Châteauroux avec la vidéosurveillance, pour un coût prévu l'an prochain de 190.000 euros : "Faut-il surveiller tous les Castelroussins ?" a-t-il demandé en séance. La vidéosurveillance a pourtant prouvé son efficacité à de nombreuses reprises au sein de notre Ville. Elle dissuade et permet souvent de résoudre des affaires. Personnellement, ça ne me derange pas d'être filmé quand je suis sur le domaine public. Il n'y a que ceux qui peuvent avoir quelque chose à se reprocher qui n'apprécient pas et qui refusent l'installation des caméras en ville !

   Ensuite, André Bonhomme et Michel Fradet (PCF) ont regretté l'augmentation des impôts locaux de 2%. Pourtant, comme j'ai déjà eu l'occasion de le dire, lors de certaines interventions passées, alors que la majorité municipale proposait une baisse des taux d'imposition de 2%, le 4 avril 2001, Michel Fradet n'avait pas hésité à s'exprimer clairement sur le sujet : "La baisse des impôts constitue, selon moi, un des dogmes libéraux les plus anti-sociaux et les plus sauvages de notre époque. [...] Derrière la démagogie de cette proposition de baisse uniforme des impôts, vous ne pouvez pas cacher, Monsieur le Maire, que vous orientez la politique municipale vers plus de libéralisme, c'est-à-dire, plus d'inégalités entre les couches sociales. C'est pourquoi les élus communistes ne voteront pas cette délibération de baisse uniforme des impôts, qui conduirait, pour les Castelroussins, à faire de Châteauroux une Ville moins sociale et moins solidaire." Et de terminer en ajoutant : "Vous faites, vous, le choix du libéralisme le plus extrême." Rien que ça. Augmentant les impôts, on pourrait s'attendre à ce que cette démarche satisfasse Michel Fradet. Il n'en est rien. Je ne vois là que de l'incohérence. Pour ma part, dans la mesure où je sais que cet effort supplémentaire sera utilisé efficacement pour améliorer le quotidien des Castelroussins, je suis favorable à cette légère augmentation. Mais je reste également persuadé qu'à l'avenir, il sera nécessaire d'être encore plus modéré, afin d'éviter d'accroître la pression fiscale à Châteauroux.

   Enfin, pour terminer cette séance, le Maire de Châteauroux, Jean-François Mayet a évoqué un dernier point. La Ville se retrouve dans l'obligation de payer "le montant du capital du prêt de la SA Création Cent mille, garanti par la collectivité ainsi que les intérêts au taux légal à compter du jugement", soit la somme de 251.000 euros ! 251.000 euros pour un prêt passé, sans garantie, par la majorité précédente, à la fin des années 1990. Jean-François Mayet a parlé hier d'une "magistrale erreur de gestion" et il a totalement raison. Curieusement, à ce moment-là, pas une seule remarque de l'opposition municipale dont certains membres étaient élus à cette époque. Je me souviens encore de quelques commentaires lors de récents débats, certains parlant même de "gaspillage" de la part de la collectivité. Je constate une nouvelle fois, qu'en la matière, ils n'avaient pourtant aucune leçon à donner ! 

   Au final, un débat qui confirme la justesse des orientations proposées par Didier Fleuret, qui n'a pas hésité à rappeler qu'avec en moyenne, 14 millions d'euros d'investissement tous les ans depuis 2002 à Châteauroux, ce qui est "exceptionnel" pour une ville de moins de 50.000 habitants, les élus agissent pour préparer l'avenir et développer notre Ville.

Commenter cet article

hugues 25/11/2010 19:07



Vous ne pouvez pas dire que j'ai mis en cause l'utilité du Tarmac dans mes propos. Surtout que j'ai l'impression que depuis quelques temps l'équipe qui le gère a réussi à mettre en place une
programmation plutôt conforme à cet équipement. Mais dieu que le démarrage fut difficile et très déficitaire avec de nombreux spectacles annulés. Il est vrai que le Tarmac doit faire face à la
concurrence de nombreux équipements du même style dans les grandes villes proches (Orléans, Tours et Limoges).


Et puis cet équipement reste déficitaire et ce sont nos impôts qui le financent mais souhaitons que cette salle trouve sa place et un équilibre financier.


Il faut donc relativiser la somme de 251000 euros qui a permis de conserver de nombreux emplois pendant de nombreuses années ce qui a rendu service à de nombreux castelroussins. Contrairement au
déficit du TARMAC qui n'a permis de créer aucun emploi.


Et vous savez bien que se porter garant d'un prêt est toujours un risque qui méritait d'être pris. Qu'auriz - vous dit si la municipalité de Jean - Yves Gateaud avait laissé tomber cette
entreprise et ses salariés?



Arnaud Clément 26/11/2010 23:01



Hugues,

Je suis heureux que nous puission nous retrouver sur le Tarmac et sur son utilité dans l'Indre. Je partage également votre analyse sur l'évolution de cette structure : un début difficile, et
aujourd'hui, une programmation de plus en plus satisfaisante et bien sûr la volonté d'atteindre le plus rapidement possible, l'équilibre financier.

En revanche, je persiste à penser qu'il est difficile de comparer un outil de divertissement (dont l'objectif n'est pas la création d'emplois) avec un prêt.

Pour le reste, je ne dis pas qu'il ne fallait pas s'engager sur un prêt pour sauver plusieurs emplois à Châteauroux. De ce point de vue, l'attitude de Jean-Yves Gateaud a été utile aux
Castelroussins. Je dis que ce prêt aurait dû être voté avec un minimum de garantie, afin que notre collectivité ne se retrouve pas dans la situation actuelle avec des dizaines de milliers d'euros
à rembourser, sans aucune contrepartie. De ce point de vue, j'estime que l'attitude de la municipalité de l'époque a été bien légère...

Bon week-end. Cordialement.



hugues 24/11/2010 17:46



Monsieur Clément, vous reprochez à M Fradet de l'incohérence dans ses propos concernant les impôts mais moi j'en vois dans les votres. D'un côté vous nous dites qu'augmenter les impots à
Châteauroux c'est une bonne chose et de l'autre vous soutenez un gouvernement, malgré quelques divergences dont vouis nous faits part, qui a fait de la non augmentation des impôts un dogme se
privant de ressources face à un déficit colossal qu'il a lui même creusé!


Deuxième chose qui concerne ls 251000 euros que la ville doit payer. Avant de parler de magistrle erreur de gestion, regardez le déficit du Tarmac depuis sa création et vous verrez que c'est plus
que 251000 euros pour un nombre d'emploi assez faible contrairement à ce qu'a fait JY Gateaud pour CentMille chemises. 251000 euros pour une centaine d'emplois pendant une dizaine d'années ce
n'est pas si cher! Et puis cette garantie avait été votée à l'unanimité alors....


Troisième chose, je suis un citoyen paisible, honnête bref je n'ai rien à me reprocher et bien je n'accepte pas pour autant de me faire filmer. Et bien au contraire, puisque je n'ai rien à me
reprocher, pourquoi me filmer me plaçant de fait en situation de suspect ou de devoir à tout instant justifier ma présence en tel ou tel lieu.


Et puis quelle est l'efficacité des caméras? Combien d'affaires résolues grâc aux seules caméras? A - t on msuré l'effet de la vidéosurveillance sur la baisse de la délinquance? En d'autres
termes, quel est le rapport qualité prix? Et qui contrôle celui qui nous surveille?


Je crois que le débat est ouvert car nous ne sommes visiblement pas du même avis.


Bonne soirée



Arnaud Clément 25/11/2010 00:50



Hugues,

Nous ne sommes pas du même avis en effet et c'est là tout l'intérêt du débat. Mais, pour commencer, vous me semblez mal informé et je ne peux que vous invitez à relire mes écrits : où
avez-vous vu que je soutenais le gouvernement ? J'ai quitté l'UMP à la fin de l'année 2008 (http://www.arnaudclement.org/article-30487419.html) et depuis, je suis membre d'un rassemblement, Debout La République, dont il me semble
difficile de dire qu'il se situe dans la majorité présidentielle... De la même manière, où avez-vous vu que j'étais hostile à une augmentation des impôts au niveau national afin, notamment, de
réduire la dette de la France ? Mon discours n'est donc absolument pas incohérent, ce qui n'est pas le cas de celui de M. Fradet.

Ensuite, concernant les 251.000 euros, le problème n'est pas que ce prêt ait été voté à l'unanimité ou non, le problème est que ce prêt a été accordé sans la moindre garantie.
Le résultat étant aujourd'hui, une perte sèche de plusieurs dizaines de milliers d'euros pour Châteauroux. Vous comparez avec le Tarmac, mais je considère qu'il n'est pas possible d'effectuer
une telle comparaison entre un prêt et une salle de spectacle récente, qui commence à faire ses preuves. Cela n'a rien à voir. Mais si vous persistez à penser que les
Castelroussins préféraient aller voir des spectacles à Orléans, Tours ou Limoges, parce qu'il n'y avait aucune salle digne de ce nom au sein de notre agglomération, il est certain que vous
vous trompez !

Enfin, vous m'expliquez que vous n'avez rien à vous reprocher (et je n'en doute pas !) : je ne vois donc pas ce que vous pouvez reprocher à la vidéosurveillance ? La vidéosurveillance
ne vous place pas "en situation de suspect", mais, elle rassure et participe à assurer votre protection car c'est un incontestable élément de dissuasion. Concernant
les chiffres, je ne les ai pas en tête et Jean Lacorre, Maire-Adjoint délégué à la sécurité et à la mobilité urbaine serait plus à même pour vous répondre. Mais je sais que des affaires ont été
résolues à Châteauroux grâce à la vidéoprotection. Au niveau national, des affaires sont également élucidées grâce à ce nouvel outil. Par exemple, Olivier Besancenot qui mène campagne contre
l'augmentation des caméras de surveillance s'était fait voler son portable, le 25 octobre dernier. Après avoir déposé plainte, le voleur a été arrêté grâce à la vidéosurveillance,
quelques heures seulement après le vol. Vous me parliez de cohérence de discours, mais vous qui êtes proche du PS, comment expliquez-vous que Bertrand Delanoë, Maire socialiste de Paris puisse
investir 300 millions d'euros dans un projet d'installation de 1250 caméras dans la capitale ? Et que dire de la politique menée à Lyon, par le Maire socialiste Gérard Collomb ?

Cordialement.



magic mimi 21/11/2010 08:11



Bonjour


En résumé il n'y a que la municipalité actuelle qui soit au dessus de tous reproches.


Les critiques sur la région sont indignes alors que vous même avez dénoncé le désengagement de l'état (rappelez moi de quel bord est l'état...)


C'est un billet bisousnours que vous avez écris là. C'est facile se s'auto persuader que ce que l'on fait est bien, mais le reveil sera brutal


Rendez-vous en mars !



Arnaud Clément 22/11/2010 21:59



Magic mimi,

Personne n'est "au-dessus de tous reproches". Simplement, les critiques exposées dans ce billet et prononcées par certains membres de l'opposition ne semblent pas très pertinentes
voire cohérentes (celle de M. Fradet). J'ai le droit de l'écrire.

Vous évoquez la Région Centre, dont je ne parle pas dans cet article, mais il y aurait beaucoup à dire. Entre le refus de certains élus Verts de voir la région participer au financement des
infrastructures routières d'Ozan et donc de participer à la création d'emplois sur notre territoire, et le manque de soutien de cette même Région pour le développement des Lignes à Grande
Vitesse, dossier pourtant déterminant pour notre département, l'action de la collectivité régionale, n'est aujourd'hui, guère encourageante. ("Rappelez-moi de quel bord" est la
Région...). Pour ce qui est de l'Etat qui, je vous le précise, n'est pas vraiment de mon "bord" actuellement, le désengagement n'est pas une nouveauté et il est souvent excessif. Je le
maintiens.

Ensuite, pour ma part, je ne m'auto-persuade de rien. Je sais que ce budget est bon pour Châteauroux et je le voterai en décembre prochain. Et si vous estimez que cet article est "un billet
bisounours", je pourrais en dire autant de votre commentaire, dans la mesure où vous n'évoquez pas et ne remettez donc pas en cause ce que j'ai écrit, et particulièrement, dans
l'avant-dernier paragraphe.

Enfin, je ne sais pas si "le réveil sera brutal", dans la mesure où nous estimons, j'ai l'impression, tous les deux que les résultats des élections de mars prochain traduiront une
défaite pour l'UMP. Le "réveil" n'a-t-il pas déjà sonné ?



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents