Le Blog d'Arnaud Clément

Bienvenue sur ce Blog, un espace de dialogue sur Châteauroux et sur tous les sujets d'actualité.

D'un certain Conseil d'Ecole...

Publié par Arnaud Clément sur 6 Novembre 2010, 15:39pm

Catégories : #Châteauroux36

Conseil-d-Ecole.jpg   C'est la période des Conseils d'Ecoles et faisant suite à l'élection des représentants des parents d'élèves, qui s'est déroulée à la mi-octobre dans les établissements scolaires, ces réunions tombent toutes au même moment, dans les quinze jours suivant le scrutin. 

   Dans ces différents conseils, où se retrouvent notamment le directeur de l'école, les enseignants, les ATSEM et les délégués des parents d'élèves, la Ville de Châteauroux, comme dans les autres communes a un représentant. Pour ma part en tant que Maire-Adjoint à l'Education et aux Affaires scolaires, j'essaye, quand mon emploi du temps le permet, accompagné ou non de ce représentant, d'assister à un certain nombre de ces réunions, afin de tenter de répondre aux attentes ou aux questions qui peuvent ressortir des discussions au sein de ces instances. Des discussions qui, en général, se déroulent dans le respect.

   Hier, vendredi soir, plusieurs conseils étaient ainsi programmés et j'ai fait le choix de participer à deux d'entre eux, dans la mesure où j'étais informé que quelques difficultés se retrouvaient sur le temps scolaire où périscolaire au sein de ces deux écoles. Ces Conseils d'Ecoles ayant lieu tous les deux à partir de 18h00, et les élus n'étant en général jamais consultés sur le choix de la date et de l'heure de ces réunions j'ai, après avoir prévenu jeudi, les deux établissements, dû commencé par l'un, avant de pouvoir rejoindre le second.

   Lors du premier conseil de l'école élémentaire auquel j'ai assisté à partir de 18h00, mis à part l'attitude presque désagréable d'une personne, déjà rencontrée dans un autre établissement scolaire l'an dernier, et m'ayant déjà insulté, les questions ont été pertinentes et la discussion s'est, je le crois, déroulée sereinement. Des réponses seront apportées prochainement.

   A 19h30, après ces premiers échanges, j'ai donc rejoint le second conseil d'école, celui d'une maternelle de Châteauroux. Si des interrogations légitimes ont pu être posées, j'ai assisté à un certain nombre de dérapages montrant de "la rancoeur", comme j'ai pu le dire et du mépris de la part de certaines représentantes des parents d'élèves. Une première déléguée, elle aussi déjà connue, a commencé par me reprocher fermement l'heure de mon arrivée. Comment m'aurait-il été possible de faire autrement ? Si j'avais été présent à l'un et non à l'autre conseil, cela m'aurait évidemment été également reproché. Aujourd'hui, après réflexion, j'estime qu'à ce moment précis, j'aurais dû quitter cette réunion. Mais comme il n'est pas dans mes habitudes de déserter, je suis resté.

   Ambiance lourde, ricanements de certaines, haussements d'épaules d'autres, le festival a continué. A une personne qui me disait que les travaux actuellement effectués à l'extérieur des bâtiments de l'établissement perturbaient la vie de cette école, ce qui ne fait aucun doute dans mon esprit, je répondais que ces travaux allaient prendre fin dans quelques jours, que les enfants allaient bénéficier d'une nouvelle structure entièrement aménagée et que d'autres améliorations étaient prévues pour cette école durant l'année 2011. J'ajoutais que, pour des collectivités comme pour des particuliers, les travaux prennent fréquemment du retard et que dès-lors que des travaux étaient effectués (j'ai pris l'exemple de la réfection d'une salle de bains pour un particulier), quelques contraintes étaient inévitables. Après quelques mots, cette personne a pris ses affaires et a quitté la réunion en me disant qu'elle allait refaire sa salle de bains...

   Une dernière représentante des parents d'élèves, issue d'une école ayant fermée en fin d'année scolaire, qui m'avait pourtant déclaré sa volonté de ne plus siéger au sein d'un conseil d'école, m'a simplement lancé : "Vous ne comprenez jamais rien !", n'hésitant pas ainsi à me prendre pour un imbécile, ce qui a peut-être sa part de vérité dans la mesure où je n'aurais, comme je l'ai écrit plus haut, jamais dû poursuivre ces échanges jusqu'à 22h30, au sein d'une institution dont certains délégués de parents n'étaient pas présents pour représenter l'ensemble des parents d'élèves, pour avancer et construire, mais plutôt pour se défouler sur la collectivité et son représentant, et exprimer une hargne à peine contenue, mêlant paroles insultantes et mépris.

Respect.jpg   Ceux qui me connaissent, savent que j'aime dialoguer et échanger pour avancer et comme je l'ai toujours exprimé, je suis ouvert à la rencontre de tous ceux qui le souhaitent. Mais ces discussions et ces échanges pour être constructifs, ne peuvent se dérouler que dans le respect des uns et des autres. Désormais, s'il n y' a pas ce minimum de respect face aux hommes ou aux fonctions, je compte bien être intolérant face ce qui ne sera pas tolérable.

   J'ai participé depuis que je suis élu, mais aussi, depuis le début de l'actuelle année scolaire à d'autres conseils dans les écoles de Châteauroux. Ce dernier conseil est une triste exception à la régle de dialogue, de respect et de tolérance existant au sein des établissements de notre Ville. Pour avoir assisté au sein de cette maternelle, au Conseil d'Ecole de juin dernier, je ne peux qu'espérer à l'avenir, et selon la volonté de l'équipe pédagogique et de la direction, que cette institution retrouve le calme et la sérénité qui étaient la sienne, afin de pouvoir travailler utilement pour cet établissement et pour les enfants qui le fréquentent.

Commenter cet article

la dame 12/11/2010 12:08



merci monsieur clément de vos réponses et désolée de mon impatience à voir édité ma version de ce conseil.


le manque de respect que je vous reprochais sur votre blog était celui de ne donner que des exemples "frappants" et sorti de leur contexte qui donne l'impression d'une utilisation de ce conseil
par "l'ensemble des parents présents ce jour" pour le transformer en débat politique alors qu'il était aussi question du bien être de nos enfants et de l'équipe pédagogique dans leurs journées
passées à l'école. Mon intervention était plutôt de cette ordre d'ailleurs, que ce qu'il en ressort d'une "dame ne retenant qu'un exemple de votre explication et un peu colèrique dans sa façon de
sortir". Je vous ai d'ailleurs adressé directement en face à face la raison de mon départ et vous m'avez répondu la comprendre. (récupérer mes enfants car il était déjà 20h30.


Je respecte votre capacité à prendre de la distance mais alors pourquoi encore en rajouter en donnant l'exemple d'une trés mauvaise phrase sur les personnes présentes au alentour des écoles.
Phrase qui je vous l'accorde est d'une intolérance intolérable.


cordialement et à une prochaine réunion.



Arnaud Clément 14/11/2010 19:24



Madame,

Concernant votre départ, me souvenant de cette raison invoquée par un parent d'élève, il est manifeste que j'ai confondu avec une autre personne. Dont acte.

Ensuite, je ne peux retranscrire ici l'intégralité d'une réunion d'une durée de 3 heures. Effectivement, j'ai fait ressortir des éléments qui m'ont surpris voire choqué. Après, qu'il y ait
eu de la part de quelques parents (et je ne pense pas particulièrement à vous-même !), la volonté d'utiliser cette réunion pour la "transformer en débat politique", sachez que cela ne
fait aucun doute dans mon esprit. Et ce n'est manquer de respect à personne que de le penser.

Enfin, pour l'exemple concernant la prise de distance, je l'ai utilisé afin simplement, d'essayer de vous prouver que je n'en manquais pas, dans la mesure où vous m'écriviez le contraire.
Rien de plus.

Cordialement.



ccmt50 12/11/2010 09:54



Et çà continue..... Il faudrait peut être que vous puissiez détailler votre emploi du temps... Arrêtez de perdre votre temps!! N'en avez vous pas assez perdu  !  Quel calme ! Je suis
pleine d'admiration...



Arnaud Clément 14/11/2010 19:26



Merci !



la dame à la salle de bain 11/11/2010 11:41



alors il n'y a pas de droit de réponse sur votre blog? en fait c'est un carnet politique et citoyen entre amis votre blog?



Arnaud Clément 11/11/2010 16:34



Madame,

Si vous prenez quelques instants pour parcourir quelques éléments de ce blog, vous pourrez constater que les droits de réponse sont publiés et qu'il n'est pas dans mes habitudes de n'afficher sur
cet espace que des propos "amis". Sinon, je ne vois pas comment pourrait s'installer le débat.

Simplement, je ne suis pas présent sur internet 24 heures sur 24 et il m'arrive de publier les commentaires quelques minutes, voire quelques heures, après que le lecteur l'ait rédigé.

Mais croyez bien qu'il n'y a aucune discrimination particulière à votre égard. Vous pourrez constater par exemple que le commentaire de Hugues, rédigé il y s 3 jours à 13h15, n'a en fait été
publié, accompagné d'une réponse, que le lendemain à 14h30. Ce n'est en rien volontaire de ma part. Cela dépend uniquement de mon emploi du temps et de mes disponibilités pour me rendre sur
internet. Alors, je vous en prie, ne voyez pas en ce blog un "carnet politique et citoyen entre amis" !

Cordialement.



la dame de la salle de bain 10/11/2010 18:16



bonjour monsieur Clément,


Je souhaiterais que dans vos pensées et souvenirs concernat le conseil d'école d'une maternelle que vous ne souhaitez pas nommer ( par respect je suppose) que vous n'oubliez pas de préciser que
cette dame qui a "mal compris" votre exemple n'est pas sortie de la salle à la suite de ses propos et qu'elle s'est seulement plus tard dans le débat (redevenu serein à ce moment) excusée de
devoir partir à 20h15 pour récupérer ses enfants. Vous même, vous vous êtes excusé, me semble-t'il, d'être arrivé peut-être avec des propos maladroits car ayant vécu un premier conseil difficile.
Ainsi, je suis partie en souhaitant que le sérieux et la bonne-foi remise en question dès votre arrivée dans vos propos (ceux qui m'ont en fait choqués plus que votre exemple de la salle de bain
et je vous l'ai précisé) adressés à l'ensemble des parents (je vous cite:"enfin soyez sérieux et de bonne foi") puissent être à nouveau l'esprit des conseils d'école de cette maternelle que je
connais depuis 2001. en effet, il n'y avait aucune rancoeur dans mes propos n'ayant pas connu l'histoire des écoles du centre-ville.


En partant, ( lors de mon vrai départ), il m'a semblé repérer chez vous une certaine intelligence et un certain respect lors de nos dernières phrases échangées et je suis partie avec un sentiment
plutôt positif, un ton et même un sourire qui me semblait authentique et encourageant pour les prochaines recontres. Me suis-je trompée????


Ainsi, veuillez reçevoir ma plus grande surprise à la lecture de votre compte rendu de cette réunion sur votre blog. Pour un élu, je suis assez surprise du manque de distance, de respect
qu'affiche l'écrit de votre blog adressé à des lecteurs n'ayant pas vécu la scène.  L'"image de la dame sortant pour refaire sa salle de bain" sorti du son contexte me semble bien populiste
et à l'image des médias désinformateurs que nous connaissons aujourd'hui (le choc des mots et le choc des images). Effectivement, c'est bien dans les urnes que les citoyens iront choisir les
personnes qui relèveront un peu le niveau. Je vous souhaite ainsi bon courage dans votre carrière politique pour relever ce défit qui semble vous tenir à coeur.


La dame.



Arnaud Clément 11/11/2010 16:19



Madame,

Si vous vous êtes absentée de ce conseil d'une école que je ne tiens pas à nommer en effet, dans la mesure où je ne souhaite pas que cet établissement puisse être désigné comme
une école à problèmes, ce qui n'était pas le cas jusqu'à présent, je n'ai pas su la raison de votre départ et ce départ accompagné des mots qui ont été les vôtres, étant intervenu
quelques minutes seulement après vos remarques concernant les travaux, j'ai évidemment fait le lien entre cette absence, vos remarques et le sujet que nous avions évoqué. Peut-être que
la suite difficile de ce conseil après votre départ, a-t-elle quelque peu contribué à effacer le sentiment apaisé sur lequel vous-même êtes resté.

A mon arrivée, suite à un conseil d'école dans un premier établissement scolaire, qui a été constructif, j'ai souhaité évoquer les différents problèmes de l'établissement, car ce n'est pas dans
mes habitudes de les cacher. A ce titre, j'ai souhaité en effet que l'on puisse travailler sérieusement et en effet avancer des propos de bonne foi. Comme je l'ai dit à ce conseil, dès lors qu'un
problème est soulevé au sein d'une école, avant de rédiger un texte et de le faire signer par plusieurs dizaines de personnes, ce qui est apparu à la Ville de Châteauroux, comme une
pétition, il me semble plus raisonnable de prévenir le service concerné, voire l'élu, qui comme je l'ai dit et répété reste prêt à vous recevoir pour évoquer et essayer de trouver des
solutions à ces difficultés.

Pour le reste, et malgré les échanges que j'ai pu avoir avec l'équipe enseignante à la fin de ce conseil, je n'ai fait que retranscrire le sentiment que m'a laissé cette réunion. Je pense que
pour ce qui est de la distance vis-à-vis des propos des uns et des autres, Madame, je n'en manque pas. Par exemple, quand vous entendez, lors d'une réunion concernant la fusion de deux
établissements scolaires, que cette dernière ne peut se faire car "il y a de nombreux alcooliques et pédophiles autour de ces écoles", je peux vous garantir qu'il faut en avoir
de la distance. Et je pourrais multiplier les exemples.

Concernant le "manque de respect", je me demande vraiment si vous plaisantez ou si vous êtes sérieuse. Si vous êtes sérieuse, je ne peux que vous invitez à m'expliquer à quel moment,
dans ce texte, j'ai manqué de respect ! Dans la mesure où je n'ai fait que retranscrire ce qui s'est passé, l'incompréhension que vous évoquez mise à part, je ne vois pas où pourrait se trouver
le manque de respect. Mais peut-être cherchez-vous à inverser les rôles ?

Enfin, sachez Madame, que je n'ai évidemment rien contre vous. J'ai assisté en juin dernier dans cette école, à un conseil d'école au sein duquel tout se déroulait calmement et où les difficultés
n'étaient pas insurmontables. Quelques semaines seulement après, c'est exactement l'inverse ! Je ne souhaite qu'une seule chose, c'est que cette école puisse retrouver la sérénité qui était la
sienne. Mais certainement pas en acceptant la manière dont le représenant de la Ville de Châteauroux est traité. Mais si vous estimez que cela est normal...

Cordialement.



hugues 09/11/2010 20:16



Et bien toutes mes excuses à ccmt50, voilà un point que j'ignorais concernant les collèges et lycées.


Merci pour l'info alors! Pouvez - vous me préciser quel rôle joue le représentant de la mairie dans ces cas là?



Arnaud Clément 10/11/2010 12:14



Hugues,

Tout simplement représenter la collectivité. Au Lycée Jean-Giraudoux, par exemple, il y a 3 élus de la Ville de Châteauroux, qui participent au C.A. et prennent part aux votes.

Bonne journée.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents