Portrait

  • : Le Blog d'Arnaud Clément
  • Le Blog d'Arnaud Clément
  • : 38 ans. Enseignant. Gaulliste, membre du RPR et de l'UMP jusqu'en 2008, puis de DLR de 2008 à 2011. Maire-Adjoint de Châteauroux de 2008 à 2014. Conseiller Municipal de Châteauroux et Conseiller Communautaire de l'Agglomération Castelroussine depuis 2003.
  • Contact

Me Suivre

RSS

Twitter

Dailymotion

YouTube 

Recherche

Bienvenue

Ce blog se veut un espace de dialogue sur la politique locale et nationale, l'Europe, la France, Châteauroux, l'éducation, la culture et de façon générale, sur tous les sujets d'actualité et de société. 

Agenda

MarsMars 2015
à Châteauroux :
1er mars
Fête des Grands-Mères.
08 mars
Journée de la Femme.

20 au 23 mars
Salon de l'Habitat.
21 mars
Carnaval.
26 mars
Conseil Municipal.
27 mars
Conseil Communautaire.
22 et 29 mars
Élections Départementales.

14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 22:08

2011.10.13---Arnaud-Clement---Restauration-Municipale-Cha.jpg   Voici l'article signé Jacky Courtin et paru ce jour dans La Nouvelle République sous le titre "La restauration municipale de Châteauroux s'oriente vers les producteurs locaux pour les scolaires" :

Logo NR 02   "Sur vingt services en cinq semaines, on ne présente que quatre fois des frites ou des cordons bleus, des nems ou des poissons panés". Claire Coudrin, diététicienne de la Restauration municipale de Châteauroux, installée rue Roland-Garros, est attentive à l'assiette des scolaires, mais aussi des adultes. "En clair, les frites, c'est seulement une fois tous les quinze jours."

   "L'arrêté du 30 septembre 2011 n'est pas une révolution pour nous"
, explique Arnaud Clément, adjoint aux Affaires scolaires. "Nous avons déjà mis en application les recommandations de 2007." L'adjoint et la diététicienne sont unanimes, "l'objectif est d'offrir la meilleure alimentation possible et la plus équilibrée".

   "Nous discutons avec les producteurs locaux"


   Le Ministre estime qu'un enfant sur deux quitte la cantine en ayant encore faim. Arnaud Clément relativise : "Nous essayons de faire découvrir d'autres aliments, dont des légumes, mais parfois les enfants appréci
ent peu. Il vaut mieux privilégier la qualité et la santé plutôt que de se soumettre aux souhaits des enfants. Il y a une éducation à faire."

   L'obésité des enfants castelroussins ? "Pas plus qu'ailleurs ; par contre, nous avons une quarantaine d'enfants au régime pour des cas d'allergies, et de diabète pour les personnes âgées." Autre difficulté, la municipalité est soumise au code des marchés publics. Donc pas facile de jongler entre le mieux disant et la qualité.

   Arnaud Clément attend une modification de la loi : "Nous souhaitons développer les produits bio et nous sommes aussi en discussions avec des producteurs locaux, non bio, qui essayent de se regrouper. Nous soutenons cette démarche pour privilégier les circuits courts, moins onéreux." Moins de frites, moins de pâtisseries sucrées ou grasses, d'accord. Encore faut-il que les parents jouent aussi le jeu à la maison.

   Chiffres clés :
   - 2600 repas par jour environ, sont préparés par la restauration municipale qui emploie 15 personnes. 500 couverts par jour sont servis dans les écoles maternelles ; 900 dans les écoles élémentaires et 400 pour les deux collèges (Touvent et Rosa-Parks). Les autres repas sont destinés au self de la Mairie et à celui de Roland-Garros (pour les salariés du Centre Technique Municipal, le Sdis de Montierchaume, les pompiers de Châteauroux, la police municipale, la maison de retraite des Rives de l'Indre). 15 repas du soir sont préparés pour Solidarité Accueil et une centaine pour le portage à domicile.
   - 2,96 euros. C'est le prix du repas plein tarif. Ensuite, 1,99 € ou 0,92 €, en fonction du quotient familial.
   - 1,225 million d'euros. C'est le montant des recettes de la restauration municipale alors que les dépenses s'élèvent à 1,6 million d'euros, soit 400.000 euros environ de déficit."
Photo : La Nouvelle République.

Partager cet article

Published by Arnaud Clément - dans Châteauroux36
commenter cet article

commentaires