Le Blog d'Arnaud Clément

Bienvenue sur ce Blog, un espace de dialogue sur Châteauroux et sur tous les sujets d'actualité.

Editorial dans Le Bulletin du Conseil Municipal d'Enfants de Châteauroux n°10

Publié par Arnaud Clément sur 23 Décembre 2009, 22:47pm

Catégories : #Châteauroux36

CME-n-10.jpg   Voici l'éditorial que j'ai rédigé pour le dixième numéro du Bulletin du Conseil Municipal d'Enfants de la Ville de Châteauroux, présenté le 15 décembre dernier. Ne le cherchez pas en kiosque, ce bulletin est destiné aux enfants, élus du Conseil Municipal ou non et est diffusé dans les différents établissements scolaires de la Ville de Châteauroux, écoles et collèges. L'occasion pour moi de remercier tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce numéro, particulièrement Madame Renard et Monsieur Rousseau, sans oublier Olivier qui fait un travail remarquable dans l'élaboration des différents bulletins et qui a largement préparé celui-ci.

   "En octobre dernier, lors de l'installation du Conseil Municipal d'Enfants de Châteauroux, j'ai rappelé nombre de réalisations effectuées, dans le passé, par les jeunes élus : une vidéo contre le racket, un livret contre le racisme, un jeu de société sur la nutrition, un autre sur la sécurité routière, un livret de l'éco-citoyen, des journées de découverte sportive... Autant de brillantes actions menées à bien par des élus motivés.

   Après l'installation, il y a quelques mois, des panneaux réalisés par la Commission Sécurité - Communication, invitant les automobilistes à la prudence aux abords des établissements scolaires de notre ville et à quelques jours de la remise du IIIème Prix des Enfants de la Ville de Châteauroux, le 15 décembre prochain, par les membres de la Commission Littéraire, chacun peut prendre connaissance, à travers ces quelques pages, des activités sur lesquelles, les jeunes Conseillers de Châteauroux se sont investis ces derniers mois.

   Par ailleurs, alors que nous fêterons bientôt, les 20 ans du Conseil Municipal d'Enfants de Châteauroux, pouvoir poursuivre notre travail d'accompagnement et de soutien auprès des jeunes Elus pendant encore plusieurs années est une grande satisfaction pour les Elus de Châteauroux. Avec les autres Présidents de commissions, Catherine Ruet, Anthony Felder et Régis Tellier, nous allons continuer à oeuvrer pour que les enfants puissent concrétiser leurs idées et mener à terme leurs projets. C'est bien la volonté de tous les Elus du Conseil Municipal de Châteauroux que d'apporter notre concours, avec les membres des Services de la Ville, au travail entrepris par les plus jeunes.

   Enfin, rapprocher la jeunesse des institutions municipales et plus largement de la République reste un objectif ambitieux. En ayant depuis un an et demi, la délégation officielle du Conseil Municipal d'Enfants de Châteauroux, c'est une de mes missions. Je veillerai à ce que nous réussissions, année après année, pleinement ce dessein."

Commenter cet article

Nicolas Tavares 22/01/2010 15:22


"ni la présence des uns, ni la présence des autres dans telle ou telle école, n'influencera "la décision finale de l'équipe municipale". Ce n'est pas ainsi que les élus castelroussins
travaillent et ce ne sera pas avec une telle légèreté, sur un sujet aussi important, qu'une décision sera prise."
Citation écrite de votre main à la fin décembre... Je vous invite donc à méditer sur ce proverbe : "Fontaine je ne boirai pas de ton eau". Je veux effectivement croire que la présence des uns
ou des autres dans telle ou telle école n'a pas influencé la décision du maire. Vos démarches ces dernières semaines tendent d'ailleurs à démontrer que vous avez été à l'écoute des
parents.
Il est toutefois dommageable (et pas seulement pour les enfants de Katz et des Capucins) que les "menaces" d'envoyer sur le dos du maire, en plus des parents de Katz/Capus, ceux de Saint-Martial
aient emporté la décision.
Jusqu'à présent je trouvai sympathique la faconde et l'accent provençal de l'élu visé. Mais à bien y réfléchir, c'est du mauvais Pagnol.
Je vous rassure, nul dépit dans mon propos. Nulle surprise non plus quant à la décision rendue ce matin. Je ne suis pas certain que le meilleur choix ait été fait pour l'avenir du centre-ville de
Châteauroux.
Je vous souhaite donc bon courage pour les semaines et les mois à venir car même sans vouloir faire prendre au dossier une tournure politique, vous comme moi savons très bien qu'au bout du compte,
c'est dans les isoloirs que se concluera l'affaire...

Cordialement


Arnaud Clément 22/01/2010 23:59



Monsieur Tavarès,

J'ai écouté depuis plusieurs semaines les parents de Françoise-Katz et des Capucins. J'ai entendu des arguments qui m'ont permis d'avancer sur le projet. Et vous connaissez parfaitement mon
opinion sur le sujet.

Pour le reste, nous le savons en effet tous les deux, ce dossier prendra une tournure politique. Mais je ne vous cache pas qu'à titre personnel, vous vous en doutez, ce n'est pas ma
préoccupation du moment.

Cordialement.



leclair 30/12/2009 22:20


Monsieur Clément,
vous vous êtes peut être battu contre la fermeture d'une classe de maternelle au Colombier en 2008 mais ce que vous ne précisez pas c'est qu'à cette même rentrée, la 3ème classe de la maternelle St
Martial a elle été maintenue avec un effectif équivalent (voir moindre!) tout ça parce qu'on a fait d'énormes travaux dans cette maternelle et pas au Colombier puisque Monsieur le maire avait
sûrement déjà pensé qu'il la fermerait à plus ou moins long terme (il avait pas du réfléchir comme à cette rentrée ci ou vous avez annoncé la fermeture de ce groupe scolaire sans en mesurer les
conséquences) Alors la soi disant bagarre contre l'inspection académique n'est pas égale pour les différentes écoles de la ville.
Je pense qu'avant de faire de gros travaux dans nos écoles il aurait peut être mieux valu anticiper cette situation. Vous dites vous même que le nombre d'enfants diminue depuis des années et c'est
seulement maintenant que vous vous en apercevez? Et pas avant d'avoir dépensé sans competer "notre argent".
D'autre part vous avez dit vous même que la rentrée 2009 était la première depuis des années où les effectifs des maternelles étaient légèrement en hausse alors pourquoi se précipiter?
bon réveillon et à l'année prochaine qui promet d'être chargée... pour tout le monde petits et grands!


Arnaud Clément 31/12/2009 16:46



Madame Leclair,

Tout d'abord, la carte scolaire cette année-là a été publiée dans les jours qui ont suivi les élections municipales, juste après ma prise de fonction. Il faudrait vérifier, mais je n'ai pas
le souvenir qu'un poste à l'école maternelle Saint-Martial ait été bloqué cette année-là. 

En revanche, vous évoquez les effectifs de cette école et de l’école maternelle du Colombier. En 2007-2008, l'année durant laquelle la décision a été prise par l'Inspection Académique de fermer
une classe à la maternelle du Colombier, il y avait 65 enfants scolarisés à la maternelle du Colombier et 66 à la maternelle Saint-Martial. Les prévisions, d'après les documents de
l'Inspection Académique, faisaient état de 54 enfants scolarisés à la maternelle du Colombier et de 82 enfants à la maternelle Saint-Martial pour la rentrée 2008. C'est sur cette base que
l'Inspection Académique a pris sa décision de fermer un poste à la maternelle du Colombier et non sur des travaux nécessaires (rien n'avait été fait à la maternelle Saint-Martial depuis les
années 1960, hormis des réfections de toilettes au début des années 1980 !), effectués par la municipalité.

Comme je l'ai souvent expliqué, avec près de 30 enfants dans les classes et évidemment en refusant les enfants de deux ans, cette fermeture de classe à l'école maternelle du Colombier
était injustifiée. Malheureusement, l'Inspection Académique n'a jamais changé d'avis sur ce point. Pour ce qui est de ce groupe scolaire du Colombier, je vous rappelle également que
cette année, rien n'a jamais été annoncé par la Ville de Châteauroux et que seules des rumeurs ont entraîné des manifestations en novembre dernier.

Après, la question n'est pas de savoir s'il faut se "bagarrer contre l'inspection académique" pour telle ou
telle école. Il convient de se battre dès lors qu'une décision prise par l'Inspection Académique, ne se justifie pas. Et dans cet esprit, toutes les écoles sont au même niveau.

Pour ce qui est des travaux effectués dans les écoles maternelles des Capucins ou de Saint-Martial, vous oubliez qu'entre le moment où la décision a été prise et le moment où vous avez pu
constater le résultat de ces travaux, durant l'année 2008, il s'est écoulé de longs mois, pour ne pas dire des années.

Et si la baisse du nombre d'enfants sur le centre-ville est une évolution qui s'inscrit dans la durée, depuis 2008 les décisions de l'Inspection Académique ont été particulièrement
difficiles pour le centre-ville : fermeture en 2008 d'une classe à la maternelle du Colombier et d'une autre classe à l'élémentaire Françoise-Katz ; fermeture en 2009 d'une classe
à l'élémentaire Saint-Martial et un poste a été bloqué à la maternelle Saint-Martial. De plus, en ce qui concerne les écoles maternelles, vous devez savoir que les prévisions d'effectifs, même à
court terme sont très compliquées à établir. C'est pourquoi, au moment où ces travaux ont été planifiés (probablement en 2003 - 2004, il faudrait vérifier ce point), les élus ne pouvaient
"anticiper cette situation" actuelle. Quant au fait de "dépenser sans compter notre argent", ce n'est pas vraiment la politique qui est menée actuellement à la Ville de
Châteauroux !

Ensuite, il n'y a aucune précipitation de notre part. Les directeurs des écoles se sont réunis durant l'année scolaire 2008 - 2009. Depuis la rentrée de septembre 2009, la Ville travaille de
manière approfondie, sur nos écoles du centre-ville, une démarche est donc engagée. Qu'une décision clôture cette démarche fin janvier - début février prochain, après des mois de
travail, de réflexion et de dialogue ne me paraît pas précipité. En revanche, la décision qui sera prise, le sera au plus tard, à cette date (fin janvier - début février
2010), car il existe des impératifs à l'Education Nationale pour préparer la future rentrée et à la Ville de Châteauroux pour organiser la campagne d'inscriptions prévue en avril prochain.

Enfin, comme vous, je ne peux que souhaiter que l’évolution des effectifs des écoles maternelles de Châteauroux soit de nouveau à la hausse l’an prochain. Mais il faudrait que cette augmentation
s’inscrive dans la durée et dans des proportions suffisamment importantes dans certains quartiers afin d’envisager de nouvelles perspectives.


Bonne fin d’année à vous.
Cordialement.



hugues 30/12/2009 18:12


Merci tout d'abord de répondre en détail à mon commentaire, cela montre que c'est un sujet important qui nous concerne tous.
Peut - être me suis - je mal exprimé mais je ne vois aucune contradiction dans mes propos.
Châteauroux, des dernières années, a payé un lourd tribut en matière de fermetures : c'est un fait établi, les chiffres parlent d'eux - mêmes.
La municipalité, et c'est nouveau, annonce avant que l'inspection ne ferme des classes que deux écoles en centre - ville vont fermer. Cela rend d'autant plus facile le travail de l'inspection pour
fermer des classes puisque celle - ci sait déjà que la municipalité ne luttera pas contre ces fermetures. Châteauroux paiera encore un lourd tribut cette année.
Moi c'est ce que je vous reproche principalement : vous placer dans une situation où vous êtes incapables de lutter contre des fermetures. Parfois c'est vrai les chiffres sont là et ça ne marche
pas et on ferme. Mais quand on essaye rien, ça marche encore moins.
C'est pour cette question de volonté que je faisait référence aux maires ruraux, pas pour des situations que je sais très différentes. En clair pourquoi des maires de petits villages arrivent à
lutter alors que le maire de la principale ville qui est sensé avoir plus de poids ne le fait pas?
Quant à l'argument qui consiste à comparer ce que fait M Mayet à ce qu' a fait M Gateaud, je trouve cela facile et du passé. Les électeurs ont déjà comparé et par deux fois. Aujourd'hui c'est vous
qui êtes aux affaires, c'est donc de ce que vous faites dont on doit parler.
Très sincèrement, j'espère que nous aurons l'occasion de discuter de cela de vive voix car je constate que, même si nous sommes en désaccord, le dialogue est franc , sincère et j'espère
constructif.
Je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d'année.
Cordialement et toujours respectueusement.


Arnaud Clément 31/12/2009 15:04




Hugues,

Suite à la réflexion menée par les directeurs des écoles, la municipalité, et c'est peut-être "nouveau",
essaye de prendre des mesures afin que les fermetures de classes à la rentrée prochaine, ne soient pas une nouvelle fois très dures pour notre centre-ville et afin qu'une école de
ce même quartier de Châteauroux ne se retrouve pas dans la même configuration qu'une école dans un petit village de campagne. Après, je ne suis pas certain que cela rende "d'autant plus facile le travail de l'inspection pour fermer des classes", car la municipalité va être d'autant plus
vigilante face à la carte scolaire qui sera préparée prochainement, pour Châteauroux.

Pour le reste, et je ne parle que pour moi, je n'ai pas le sentiment de me "placer dans une situation où" je
suis "incapable de lutter contre des fermetures". Si des fermetures de classes sont annoncées et qu'elles ne se justifient pas, je serai aux côtés
des parents d'élèves pour demander à l'Inspection Académique de revenir sur sa décision.

Croyez bien que l'an dernier, nous avons fait le maximum pour lutter en faveur d’un maintien des trois postes qui avaient été bloqués dans les maternelles Saint-Martial, Jean Racine et O.
Charbonnier. Avec un certain succès que nous n'avons pas médiatisé, car nous avions simplement fait notre travail. L'année précédente, nous avons essayé de sauver le poste à la
maternelle du Colombier. Et là, l'Inspection Académique est demeurée inflexible. Quoiqu'il se passe, je peux vous garantir qu'avec le service de la Vie Scolaire et l'ensemble des élus,
derrière le Maire de Châteauroux, je fais le maximum pour sauvegarder de bonnes conditions d'accueil aux enfants de Châteauroux. 

Ensuite, il n'y a rien de "facile" à évoquer le travail de la municipalité précédente. Le problème est que,
comme certaines décisions n'ont pas été prises quand elles auraient dû l'être entre 1989 et 2001, depuis cette date, la municipalité actuelle est obligée de solder l'héritage
"du passé". Et les mesures envisagées actuellement, dans ce domaine, même si cela sera mis en cause par
nos adversaires politiques, découlent de l'absence de décision passée. D'ailleurs, vous pouvez constater que si nous avons perdu plus de 30% des effectifs scolaires à Châteauroux, la Ville est
très loin d'avoir perdue 30% de ses établissements scolaires. Et heureusement ! La municipalité actuelle n'a d'ailleurs nullement l'intention d'atteindre un tel chiffre. Alors
c'est vrai, aujourd'hui, il s'agit de parler de notre action. Mais cette action est justifiée par plusieurs facteurs, notamment une évolution démographique, la situation d'un quartier et notre
histoire locale. Et pour la comprendre, il convient de rappeler ces différents éléments.

Enfin, à mon tour, je vous souhaite, Hugues, une bonne fin d'année 2009 et d'ores et déjà, une bonne et heureuse année 2010.

Cordialement.



hugues 30/12/2009 09:57


Rappelons quand même que depuis plusieurs années, c'est la ville de Châteauroux qui " paie" le plus lourd tribut en matière de suppressions de classes pour deux raisons dont une qu'il ne faut pas
nier, le déclin démographique de notre ville.
En ce qui concerne les écoles du centre - ville, la municipalité a choisi de devancer les annonces de fermetures de classe ( la carte scolaire n'a pas encore été annoncée par l'inspection) en
annonçant la fermeture de 2 écoles ce qui fait que l'inspection, excusez moi l'expression, va pouvoir se servir en matière de fermetures de classes.
Les parents se retrouvent donc seuls pour défendre l'école de proximité à laquelle ils sont attachés.
Annoncer ces fermetures avant toute décision de l'inspection est pour moi une faute grave. Pourquoi ne pas au moins essayer de se battre comme le font les maires de nos petits villages qui
maintiennent eux des classes avec des effectifs parfois très justes?
Au final M Mayet et le maire qui aura fermé le plus d'écoles : R Desnos, M Sologne, C Bernard (fusion), Charbonnier primaire et Frontenac maternelle (fusions) et donc Les Capucins maternelle et F
Katz.
Ne soyons pas idiot, certaines fermetures étaient peut - être inévitables, mais quand on fait rien pour les éviter...


Arnaud Clément 30/12/2009 14:16



Hugues,

Voilà une contradiction majeure dans votre propos : la Ville de Châteauroux "paie le plus lourd tribut en matière de suppressions de classes", "depuis plusieurs années", et
subit donc les décisions de l'Inspection Académique et dans le même temps, elle "devance les annonces de fermetures de classe", aidant ainsi l'Inspection Académique à "se servir en
matière de fermetures de classes". Je crois qu'il faut choisir : ou la Ville ferme les écoles, et d'après vous, entraîne des fermetures de classes ; ou l'Inspection Académique
ferme des classes, ce qui entraîne des fermetures d'écoles. C'est l'un ou l'autre !

Si en centre-ville, la Ville de Châteauroux envisage de fermer un groupe scolaire, c'est tout simplement parce qu'en 2008, une classe a été fermée à la maternelle du Colombier, une autre classe a
été fermée à l'élémentaire Françoise-Katz et qu'en 2009, une classe a été fermée à l'élémentaire Saint-Martial et un poste a été bloqué à la maternelle Saint-Martial. Evidemment, la
fermeture envisagée d'écoles par la municipalité, n'est que la conséquence des fermetures répétées menées par l'Inspection Académique. Dire le contraire, c'est entrer dans
une logique de polémique politicienne qui n'est pas la réaité.

De plus, les perspectives ne sont pas bonnes pour la rentrée 2010. Et si certaines fermetures effectuées par le passé n'étaient pas justifiées, comme à la maternelle du Colombier en 2008 (et je
me suis battu auprès de l'Inspecteur d'Académie, contre cette fermeture !), vous m'expliquerez par quel miracle, en tombant à 75 ou 78 enfants l'an prochain, l'école Françoise-Katz
pourrait conserver sa quatrième classe. Vous m'expliquerez comment avec une vingtaine d'enfants en moins, l'école élémentaire du Colombier pourrait garder le même nombre de classes. Alors, on
peut attendre février ou mars et faire l'autruche. Sauf qu'en mars, il sera trop tard pour agir et que nous laisserions alors par exemple, une école élémentaire en centre-ville à trois classes
avec peut-être trois niveaux différents !

Cela n'a d'ailleurs pas échappé aux directeurs des établissements concernés, qui se sont réunis dès l'an passé, voyant venir une situation bien délicate pour la rentrée 2010. Si la Ville, alertée
ainsi par les directeurs, s'était désintéressée de cette situation, vous seriez peut-être le premier à nous le reprocher et il ne fait aucun doute que vous parleriez de "faute
grave".

Vous évoquez le combat des "maires de nos petits villages qui maintiennent eux des classes avec des effectifs parfois très justes". Mais vous n'imaginez tout de même pas que la situation
en zone urbaine est la même qu'en zone rurale ? Je peux vous assurer que lorsque j'observe certaines situations, il est plus que certain que les critères de décisions de l'Inspection
Académique sont bien différents pour Châteauroux et pour les campagnes de l'Indre.

Alors au final, Jean-François Mayet sera probablement "le maire qui aura fermé le plus d'écoles" (Et je vous laisse la responsabilité des noms d'écoles que vous évoquez). Il n'y a
aucune gloire à en tirer. Mais simplement, notre Maire a eu le courage qui a singulièrement fait défaut à son prédécesseur : avec une perte de plus d'un cinquième des effectifs scolaires
(plus de 1200 enfants en moins entre 1989 et 2001 !) sur Châteauroux durant ses deux mandats, Jean-Yves Gateaud, par électoralisme ou par inconscience préférait
que des écoles subsistent avec seulement une trentaine d'élèves comme à Desnos. Comment peut-on penser qu'avec plus de 20% d'enfants en moins, on puisse conserver le même nombre
d'établissements scolaires ? Jean-François Mayet a donc dû prendre les décisions que son prédécesseur aurait dû prendre. 

On peut toujours s'obstiner, essayer d'éviter l'inévitable. En général, ça se termine dans le mur. A cela, je préfère largement le dialogue, le bon sens et la raison.



Nicolas Tavares 30/12/2009 00:53



Pas de traitements privilégiés? Alors tant mieux. Quand viendra l'heure de peser le pour et surtout le contre: de l'objectivité, exclusivement.

Puisque l'heure est aux voeux, espérons simplement que l'équipe municipale, qui met tout en oeuvre "pour que les enfants réalisent leurs projets", revienne dans le droit chemin en faisant ce que
les municipalités (quelle que soit leur couleur) font partout ailleurs en France: se battre au côté des parents pour empêcher une fermeture d'école, qu'elle s'appelle Katz-Capus, Colombier
ou Saint-Martial.

Malheureusement, le Père Noël est passé et dans quelques semaines, vous allez annoncer une fermeture d'école. La deuxième (j'aurai préféré écrire la seconde) en peu de temps sur Châteauroux. Pour
que les enfants réalisent leurs projets, ils apprendront d'abord à s'adapter. Pas grave...



Arnaud Clément 30/12/2009 01:55



Monsieur Tavares,

Les municipalités peuvent "se battre au côté des parents pour empêcher une fermeture" de classe. Evidemment. Et surtout quand les décisions de l'Inspection Académique semblent
injustifiées.

Mais aujourd'hui, dans le centre-ville, toutes les hypothèses, d'où qu'elles viennent, entraînent la fermeture d'une ou plusieurs écoles. Mais je le répète, si vous avez d'autres idées, je
suis à votre écoute.  

Cordialement.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents