Le Blog d'Arnaud Clément

Bienvenue sur ce Blog, un espace de dialogue sur Châteauroux et sur tous les sujets d'actualité.

Face à la détresse des Enseignants : le mépris présidentiel !

Publié par Arnaud Clément sur 27 Septembre 2011, 22:03pm

Catégories : #Education - Jeunesse

Maitre-d-Ecole.jpg   Il fallait oser. Mais quand on ne doute de rien, on ose tout. C'est ce qu'à fait, aujourd'hui, le Président de la République, celui qui est censé être le Président de tous les Français. En pleine grève des enseignants, qui manifestent pour une fois unis, les professeurs du public, avec ceux du privé, ce qui est tout de même assez rare, Nicolas Sarkozy n'hésite pas à déclarer :

   "Mon devoir de Chef de l'Etat, c'est d'abord de penser aux ouvriers, aux salariés et aux cadres qui sont lancés dans la compétition internationale et qui ont besoin du soutien de l'Etat. Plus que de penser à ceux qui ont un travail difficile, mais qui ont un statut qui les protège." 

   Voilà qui n'est rien d'autre que du mépris lancé à la face des milliers de fonctionnaires et en particulier des enseignants qui ne méritent pas un tel traitement. Une fois de plus, le Chef de l'Etat n'honore pas sa fonction en essayant de monter les Français les uns contre les autres. Et cela, quelques heures seulement après le revers historique infligé par la France des territoires à Nicolas Sarkozy. Cette France des territoires, si attachée à la République et à l'Ecole.

   Je me souviens, il y a quelques jours, alors que nous recevions à l'Hôtel de Ville, les directeurs des établissements scolaires de Châteauroux, j'évoquais la difficulté du métier d'enseignant aujourd'hui et le manque de reconnaissance, les enseignants étant "confrontés à la violence, au manque de respect et au dénigrement". Je constate aujourd'hui que même le Président de la République apporte sa pierre à ce triste concert.

   Au moins désormais, les professeurs savent-ils qu'ils n'ont pas et n'auront pas "le soutien de l'Etat". Mais est-ce ainsi que l'on doit traiter ceux qui détiennent le savoir et qui ont pour belle mission de le transmettre ?

   Avec des conditions de travail toujours plus difficiles, les personnels de l'Education Nationale mériteraient pourtant un peu de considération et de soutien de l'Etat. Mais Nicolas Sarkozy n'a probablement que faire de la dernière enquête de l'OCDE, parue en début de mois et qui indique notamment que le salaire des enseignants français n'a pas augmenté depuis... 1995. Le pouvoir d'achat des enseignants a donc diminué en raison de l'inflation depuis plus de quinze ans.

   Ainsi, d'après cette enquête réalisée sur une trentaine de pays, le salaire horaire d'un enseignant de collège ayant quinze années d'ancienneté est en France de 41 euros. Le même salaire dans les autres pays de l'OCDE est en moyenne de 45 euros. A titre d'exemple, comment expliquer qu"un enseignant français, avec un Bac +5 gagne 1800 euros par mois après huit années d'ancienneté, alors que son collègue britannique, Bac +3 gagne plus du double ? 

   Les enseignants, comme "les ouvriers" ou "les salariés", ne doivent pas être rabaissés ou méprisés, comme c'est le cas aujourd'hui. Si l'on a la volonté d'améliorer l'Ecole, ce ne sera pas, au plus haut sommet de l'Etat, en montrant du doigt ceux qui, dans les établissements scolaires, exercent un noble métier. Au contraire, ce sera en les encourageant et en les soutenant que le système éducatif pourra être conforté et amélioré et que les plus jeunes seront instruits et mieux formés pour construire la France de demain.

Commenter cet article

hugues 28/09/2011 09:35



Les enseignants français sont les plus mal payés d'Europe, la France est maintenant un des pays qui investit le moins pour son école publique mais je ne crois pas que mes collègues ont fait grève
pour des revendications uniquement salariales. Ils doivent faire face depuis que N Sarkozy est président à un mépris de tout les instants, rappellez - vous le discours de Latran où il dit que les
prêtres ont plus de poids que les instituteurs.... au mépris de la laïcité en plus!


Comment les enseignants peuvent - ils espérer du respect quand celui qui est au plus haut sommet de l'Etat leur envoie de tels signes de mépris.


Bon je m'arrête là car je pourrai en parler des heures car, nous avons eu l'occasion d'en parler, c'est un sujet qui me tient à coeur.


Bonne journée



Arnaud Clément 28/09/2011 09:49



Ce sujet tient à coeur, j'en suis sûr, à une majorité de Français qui souhaitent le meilleur pour l'Ecole.
Merci et bonne journée Hugues.



François HUMMEL 28/09/2011 08:07



Ce président de la République est une triste pérépétie de l'Histoire, souhaitons que nos compatriotes y mettent un terme dans quelques mois !


François HUMMEL



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents