Le Blog d'Arnaud Clément

Bienvenue sur ce Blog, un espace de dialogue sur Châteauroux et sur tous les sujets d'actualité.

Il a osé le dire : François Hollande

Publié par Arnaud Clément sur 10 Avril 2012, 23:31pm

Catégories : #Politique

Hollande-Francois-01.jpg   En déplacement à Londres en février dernier, François Hollande a fait une déclaration surprise. Dans une interview accordée au Guardian, le 13 février 2012, le candidat socialiste à l'élection présidentielle a expliqué :
  
   "Aujourd'hui, il n'y a plus de communistes en France. [...] La gauche a gouverné pendant 15 ans, pendant lesquels elle a libéralisé l'économie et ouvert les marchés à la finance et à la privatisation. Il n'y a pas de crainte à avoir."

   Etonnante déclaration pour celui qui quelques jours plus tôt au Bourget, annonçait son intention de vouloir faire la guerre à la finance ! Un engagement vite oublié semble t-il. Mais cette déclaration montre bien, si certains en doutaient encore, que la politique économique de la France, menée par l'UMP ou par le PS est en fait, à peu d'éléments près, la même. Celle qui nous a conduit depuis une trentaine d'années au chômage, aux déficits et à la dette.

   Mais ce qui est intéressant aujourd'hui, quelques semaines après cette déclaration au journal britannique, c'est toute l'ambiguité qui existe entre cette affirmation hollandaise qui explique qu'il "n'y a plus de communistes en France" et les scores conséquents obtenus actuellement dans les sondages par le candidat communiste - frontdegauchiste, Jean-Luc Mélenchon. S'il n'y a plus de communistes en France, comment François Hollande explique t-il que la candidature Mélenchon puisse rassembler près de 15% d'électeurs ? N'y en aurait-il pas quelques-uns parmi eux, réclamant notamment le Smic à 1700 euros (soit le salaire d'un professeur, mais après au moins 8 années de carrière) ?

   Si François Hollande se retrouvait Président de la République dans quelques jours, il devrait probablement se rendre à l'évidence : il existe des communistes en France (Et certains même sont des gens très bien !). Et s'il n'y parvenait pas, je suis sûr que Jean-Luc Mélenchon et ses amis n'hésiteraient pas à le lui rappeler, dans le cadre du grand marchandage pluriel socialo-écolo-communiste à venir.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents