Le Blog d'Arnaud Clément

Bienvenue sur ce Blog, un espace de dialogue sur Châteauroux et sur tous les sujets d'actualité.

Manifestations sur les Retraites : entre démagogie et dérapages

Publié par Arnaud Clément sur 17 Octobre 2010, 22:15pm

Catégories : #Actualité

Retraite-1.jpg   Le Chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy, qui avait déclaré dans le quotidien Le Monde, le 22 janvier 2007 que "le droit à la retraite à 60 ans doit demeurer", et qui avait en mai suivant, rajouté sur RTL qu'il ne "ferait pas" augmenter l'âge de la retraite, expliquant qu'il "n'en avait pas parlé pendant la campagne présidentielle", que ce n'était "pas un engagement qu'il avait pris devant les Français" et qu'il n'avait "donc pas de mandat pour faire cela" a donc finalement changé d'avis.

   Sur le fond, proposer le passage de la retraite de 60 ans à 62 ans n'est pas une aberration. L'espérance de vie augmentant, il n'y a rien de choquant à travailler quelques mois supplémentaires. Mais, il faut impérativement que soit pris en compte dans cette réforme, ce facteur sans doute bien difficile à définir en fonction des différentes activités professionnelles, qu'est la pénibilité au travail.

   En revanche, le passage de 65 ans à 67 ans pour obtenir une retraite à taux plein me paraît être une erreur. En effet, pour ceux qui ont connu des carrières incomplètes et particulièrement les femmes, qui pour des raisons familiales, privilégiant leurs enfants, ont mis de côté durant quelques années, leurs carrières professionnelles, il me semble assez injuste de devoir ainsi les sanctionner. Cela ne va pas dans le sens d'une politique en faveur des familles, visant par ailleurs à soutenir la démographie de notre pays et ainsi à sauver notre régime de retraite par répartition.     

   Sur la forme, avec un sujet aussi important que celui des retraites, il serait pourtant essentiel que les uns et les autres parviennent à s'entendre. Mais pour cela, faudrait-il encore s'écouter et ne pas sombrer dans la démagogie ou les dérapages.

   S'écouter, chacun sait qu'en France, cela est difficile : entre les syndicats qui estiment majoritairement que leurs propositions sont les seules valables et un gouvernement qui limite au maximum la discussion, profitant de la période estivale pour présenter son projet de loi en Conseil des Ministres, la marge de manoeuvre reste donc limitée, chacun y mettant toute sa mauvaise volonté.

   Sombrer dans la démagogie, sur cet épineux dossier des retraites, ils sont nombreux à y contribuer : des irresponsables de l'extrême-gauche qui réclament encore aujourd'hui, le retour aux 37,5 années de cotisation pour tous à certains membres du Parti Socialiste qui essayent de donner des leçons alors que durant les 15 ans (sur 29) où ils ont été au pouvoir depuis 1981, ils ne se sont jamais préoccupés de l'avenir des retraites en France, il est incontestable que nombreux sont ceux qui tentent de profiter de ce dossier de l'avenir des retraites pour essayer de grimper dans les sondages.

rupture de carburants2   Par ailleurs, en matière de contrevérité, on peut décerner la palme aux membres du Gouvernement et à l'UMP, qui de Luc Chatel à Christine Lagarde, ou de François Fillon à Eric Woerth, en passant pas Xavier Bertrand n'ont cessé de nous expliquer tout au long de ce week-end qu'il n'y avait pas et qu'il n'y aurait pas de pénurie de carburant en France. Sauf que par exemple, trouver du gazole sur Châteauroux, se révéle de plus en plus compliqué depuis vendredi.

   Mais si avec 12 raffineries bloquées (sur 12) et un nombre important de dépôts de carburant paralysés, le Gouvernement peut rester "confiant", pour reprendre le terme de la Ministre de l'Economie, c'est que nos ministres n'ont vraiment plus le sens des réalités, ne se rendant pas compte de ce qui se passe sur le terrain et dans ce cas, le remaniement est plus qu'urgent. Le départ annoncé de Dominique Bussereau, Secrétaire d'Etat aux Transports paraît être d'ailleurs une très bonne chose, dans la mesure où ce dernier semble avoir besoin de vacances quand il ose déclarer hier : "Il n'y a aucune station sans essence", affirmant que celles qui affichent qu'elles sont vides "gardent le carburant pour leurs clients habituels avec lesquels elles ont des contrats" ; ce qui signifie que si l'on ne trouve pas de carburant dans une station-service, c'est en réalité la faute du pompiste... Lamentable.

Manifestation Châteauroux - IUT - 15102010   Enfin, sombrer dans les dérapages et la violence semble bien être la voie choisie par quelques lycéens-casseurs, comme on peut le voir ici ou là. Ainsi à Châteauroux, dès mardi, des irresponsables n'ont pas hésité à vider les extincteurs du parking Diderot, avant de les balancer sur la chaussée, plusieurs mètres plus bas. C'est bien à une catastrophe que l'on a échappé à ce moment-là. Vendredi, c'est l'IUT de Châteauroux qui a été la cible de quelques dizaines de casseurs, (portes brisées, bureaux dégradés, extincteurs vidés...) entraînant la fermeture de l'établissement toute la journée de vendredi. Ces actes sont scandaleux et ils doivent être condamnés par tous.

   Aujourd'hui, une nouvelle semaine débute, et je souhaite que ceux qui veulent continuer à travailler, puissent le faire normalement et que ceux qui entendent continuer à protester contre cette réforme, le fassent, mais dans le calme et dans le respect des biens et des personnes. Enfin, j'espère que les membres du Gouvernement retrouveront le sens des réalités et que dans le dialogue, des solutions d'avenir pourront être proposées pour sortir de cette crise.
Photo n°3 : La Nouvelle République.

Commenter cet article

corto 18/10/2010 10:55



Mais pour cela, faudrait-il encore s'écouter  ! Tout est dit ! Putain de pays où tout consensus est impossible, tous débats stériles ! A droite comme à gauche !



Arnaud Clément 18/10/2010 11:11



Et oui Corto, simplement dialoguer et s'écouter...
Bonne journée quand même !



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents