Le Blog d'Arnaud Clément

Bienvenue sur ce Blog, un espace de dialogue sur Châteauroux et sur tous les sujets d'actualité.

Marie-Luce Penchard, ministre de l'Outre-Mer ou de la Guadeloupe ?

Publié par Arnaud Clément sur 17 Février 2010, 22:58pm

Catégories : #Politique

Marie-Luce-Penchard.jpg   Marie-Luce Penchard, ministre de l'Outre-Mer, a été l'auteur d'un incroyable dérapage. Egalement candidate UMP aux élections régionales dans sa région, la Guadeloupe, Marie-Luce Penchard a exprimé des propos scandaleux pour une ministre de la République, lors d'un meeting aux Abymes, dimanche dernier :

   "Il y a des enjeux considérables, financiers, nous en sommes à une enveloppe de près de 500 millions d'euros pour l'Outre-Mer et cela me ferait mal de voir cette manne financière quitter la Guadeloupe au bénéfice de la Guyane, au bénéfice de la Réunion, au bénéfice de la Martinique et demain dire Enfants de la Guadeloupe, je ne suis pas capable d'apporter quelques chose à mon pays !" Avant de poursuivre : "Même si je vis en métropole, mon coeur est ici et restera ici ! Et je n'ai envie de servir qu'une population, c'est la population guadeloupéenne !"

   Des propos inadmissibles de la bouche de celle qui a la charge de l'ensemble de l'Outre-Mer et non seulement de sa région d'origine, la Guadeloupe et qui devrait donc servir non seulement les Guadeloupéens, mais également les Guyanais, les Martiniquais et les Réunionnais. Comme l'écrit Bénédicte Charles sur le site de l'hébdomadaire Marianne"Imaginez un ministre de l'Agriculture poitevin en campagne pour les régionales expliquer lors d'un meeting que pour lui, il n'y a que le Poitou qui compte, que le reste de la France, il s'en fout, et qu'il fera tout son possible pour que les subventions de l'Etat à l'agriculture bénéficient au Poitou, à l'exclusion des autres régions. Impensable ? C'est pourtant à peu près ce qu'à fait Marie-Luce Penchard."

   Alors qu'aujourd'hui, le parti socialiste demande la démission de Marie-Luce Penchard, c'est bien la moindre des choses. Comment les habitants de la Martinique, de la Guyane ou de la Réunion peuvent-ils encore croire que leurs régions seront équitablement traitées par leur ministre ? Quelle confiance peuvent-ils encore lui accorder ?

   Et je suis heureux de voir qu'à droite, certains ont le courage de condamner ces propos. Ainsi, la députée UMP Marie-Anne Montchamp rappelle qu'il faut "penser la République une, indivisible sur tous les territoires de la République". Patrick Balkany, pour qui je n'ai pourtant pas la plus grande estime, a expliqué "qu'on devrait la sanctionner. Je pense qu'elle devrait être virée du gouvernement". Et d'ajouter : "On ne peut pas dire des choses pareilles, même dans un meeting en Guadeloupe. Quand on est ministre de l'Outre-Mer, on s'occupe des Français de l'Outre-Mer. On ne s'occupe pas uniquement de ceux de son département".

   Malheureusement, d'autres n'adoptent pas la même attitude. Que le Premier Ministre François Fillon cherche à minimiser les propos de sa ministre en parlant de "polémique dérisoire", on peut le comprendre, même si cela n'a rien de "dérisoire", dès lors qu'il s'agit de l'esprit de notre République. Mais que Xavier Bertrand, secrétaire général de l'UMP explique qu'il "connait bien Marie-Luce Penchard" et que "L'esprit républicain, elle l'a bien à l'esprit et dans son action politique", après les propos de la ministre, c'est risible. 

   Dès-lors, ou bien Marie-Luce Penchard, désormais totalement discréditée par ses propos, reste ministre en charge de l'Outre-Mer au sein du gouvernement sur lequel pèsera immanquablement, le soupçon d'iniquité vis-à-vis de l'ensemble des territoires d'Outre-Mer. Ou bien le Président de la République tire les conclusions des déclarations de sa ministre et la renvoie en Guadeloupe. Cette seconde hypothèse est à mon avis la plus sage.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents