Le Blog d'Arnaud Clément

Bienvenue sur ce Blog, un espace de dialogue sur Châteauroux et sur tous les sujets d'actualité.

Primaires citoyennes 2011 : Si j'étais socialiste...

Publié par Arnaud Clément sur 9 Octobre 2011, 01:29am

Catégories : #Politique

   Aujourd'hui, se déroulent en France les fameuses "primaires citoyennes", mais qui sont surtout des "primaires socialistes". Evidemment, je ne répondrai pas présent à cette consultation. Et cela pour plusieurs raisons. 

   Je considère tout d'abord, que cette procédure n'est pas, à mon sens, la meilleure pour préparer un scrutin majeur : l'élection présidentielle. Comme on l'entend encore parfois, l'élection présidentielle est, sous la Vème République, la rencontre d'un homme avec les Français. Et si aujourd'hui primaire il y a, c'est uniquement parce qu'aucune personnalité au sein du parti socialiste ne fait l'unanimité et n'est en mesure de rassembler l'ensemble de la force politique à laquelle elle appartient. Les divisions et les combats internes de ces dernières années ont laissé de trop nombreuses traces.

   Ensuite, dans la mesure où, et je suis sûr que cela n'aura échappé à personne, je ne suis pas socialiste, je n'ai donc pas à aller voter pour désigner le candidat de ce parti. Néanmoins, j'ai tout de même suivi cette campagne pour les primaires.   

Primaires citoyennes 2011 : Si j'étais socialiste...

   Et si j'étais socialiste, je me prononcerais en faveur d'Arnaud Montebourg. J'ai lu, il y a quelques semaines son ouvrage "Votez pour la démondialisation", paru chez Flammarion. En refermant ce livre, je me suis demandé ce que son auteur faisait encore au PS. Sur de très nombreux points, j'ai partagé l'analyse et un certain nombre de propositions d'Arnaud Montebourg, qui ne sont souvent, pas très éloignées de celle de Nicolas Dupont-Aignan.

   Voici quelques extraits de ce livre qui sortent de l'austère pensée unique : "Le protectionnisme européen, à la fois vert et social, c'est le keynésianisme du XXIème siècle. Une volonté politique d'organiser, de façon réaliste, juste et efficace, l'économie de marché mondiale. La volonté de protéger notre industrie, nos emplois, nos travailleurs et de sauver l'Europe du mal qui la ronge : la mondialisation libérale." [...] "Continuons comme cela, et ce seront les peuples qui décideront de se débarasser de l'Union Européenne qui les appauvrit et les oppresse par l'économie." [...] "L'Allemagne est devenue la "Chine de l'Europe", celle qui exporte à tout prix, tire les salaires vers le bas et vit des déficits des autres. Le modèle allemand, c'est un gagnant et vingt-six perdants."

   Alors, bien sûr, je ne suis pas d'accord avec l'ensemble du programme d'Arnaud Montebourg. Ainsi, son concept de VIème République ne me séduit pas. Mais il est indiscutable que face à Manuel Valls qui n'a en effet "qu'un pas à faire pour aller à l'UMP" ; face à Jean-Michel Baylet qui n'est présent dans cette compétition que pour servir d'alibi à ces "primaires ouvertes" ; face à Martine Aubry qui pour moi, reste "La Dame des 35 heures" ;
 face à Ségolène Royal qui n'a pas beaucoup évolué depuis 2007 ; ou face à François Hollande, qui a des idées intéressantes, mais qui, comme le signalait son ex-compagne, gère depuis 2008 la Corrèze, département le plus endetté de France et dont la dette continue à s'alourdir ; je trouve que seul, Arnaud Montebourg, propose une voie originale et bien plus crédible et efficace pour répondre aux problèmes de la France. C'est pourquoi, si j'étais socialiste, aujourd'hui, je voterais pour Arnaud Montebourg.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents