Le Blog d'Arnaud Clément

Bienvenue sur ce Blog, un espace de dialogue sur Châteauroux et sur tous les sujets d'actualité.

Remaniement : Alliot-Marie et Hortefeux enfin dégagés du Gouvernement

Publié par Arnaud Clément sur 27 Février 2011, 22:44pm

Catégories : #Politique

Alliot-Marie-02---Avec-B.-Hortefeux.jpg   Il y a à peine trois mois, j'écrivais que je fondais "peu d'espoir pour redonner à la France la place qui doit être la sienne et aux Français, la perspective d'une vie meilleure", ajoutant que je ne demandais qu'à "être agréablement surpris...". Et bien depuis ces quelques mots rédigés suite à la nomination du Gouvernement Fillon III, il n'y a pas eu la moindre agréable surprise. 

   Et pourtant, au lendemain de cette nomination, à écouter Christine Lagarde, probablement dans l'euphorie de sa reconduction à la tête de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, évoquant un "gouvernement totalement révolutionnaire" et n'hésitant pas à affirmer qu'avec ce nouveau gouvernement, on était "surtout revenu à l'impératif de la solidité, du professionnalisme", on allait voir ce qu'on allait voir ! Qu'aurait-on vu si nous avions eu alors des amateurs en place au gouvernement ?

   Depuis 2007, notre politique étrangère est inexistante. Ou plutôt contraire à celle menée depuis des décennies en France, marquée par un atlantisme béat, voulu par Nicolas Sarkozy. Bernard Kouchner a fait son oeuvre et Michèle Alliot-Marie a définitivement décrédibilisé la fonction qu'elle occupait au Quai d'Orsay en passant quelques jours de vacances dans une Tunisie révolutionnaire et en mentant aux Français, affirmant n'avoir eu "aucun contact privilégié" avec l'ex-Président Zine El-Abidine Ben Ali, ce qui s'est avéré faux. Notre politique étrangère se faisait sur le trottoir. Ces dernières semaines, elle a sombré dans le caniveau. Merci MAM. C'est donc avec un certain soulagement que j'ai apprécié la démission, même contrainte et forcée, de cette Ministre, dont je n'ai pas perçu le "professionnalisme" si cher à Madame Lagarde. Démission dont on peut tout de même regretter qu'elle soit bien tardive. J'espère qu'Alain Juppé sera l'homme de la situation pour porter enfin avec puissance et efficacité, la voix de la France à l'étranger.

   Enfin, comment ne pas exprimer ma satisfaction de constater le départ de Brice Hortefeux du Gouvernement de la France ? Depuis plusieurs mois, j'estime que cet individu, pour des raisons sur lesquelles je ne reviens pas aujourd'hui, n'a plus sa place pour représenter les Français et assumer une mission de premier ordre à l'Intérieur. Son départ ne peut que satisfaire ceux qui ont quelque peu le souci véritable, de se rapprocher d'une "République irréprochable", dans laquelle, par exemple, les copains du Chef de l'Etat ne sont pas systématiquement favorisés. Malheureusement, il y a encore beaucoup à faire dans ce domaine...

   Un remaniement qui compte-tenu de ces éléments ne semble pouvoir être négatif pour la France. A suivre. Rendez-vous pour le prochain... dans trois mois ? 

Commenter cet article

hugues 01/03/2011 10:35



Oui c'est une confusion de ma part, disons un lapsus....



hugues 28/02/2011 18:46



Voilà deux ministères hautement symboliques qui changent de ministre : cela était devenu inévitable et souhaitable même si H Gaino n'aura pas de meilleurs résultats que Hortefeux. Enfin lui n'est
pas un repris de justice. Quant à M Juppé, je le crois plus compétent en diplomatie que MAM. Pour moi ce sont deux changements qui marquent deux échecs et qui montrent une image de la France
doublement dégradée : à l'intérieur et à l'extérieur par la faute de N Sarkozy. C'est en tous cas mon avis. J'ai aussi trouvé Sarkozy à la télé assez mauvais pas tellement sur le fond de la
situation des pays arabes mais sur la façon qu'il a eu de  liercette situation aux changements de ministres alors que ceux - ci sont liés aux erreurs gouvernementales.



Arnaud Clément 28/02/2011 22:47



Hugues,
Juste une remarque : ce n'est pas Henri Guaino qui succède à Brice Hortefeux, mais le Secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant.
Bonne fin de soirée.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents